Eric Van Rompuy (CD&V): "Nous en avons marre de la N-VA et du chantage de Theo Francken"

Tombera ou tombera pas ? Le gouvernement fédéral entame une énième journée de crise liée au pacte de migration de l’ONU. Le député flamand Eric Van Rompuy et le chef de groupe MR à la Chambre, David Clarinval, estiment que la balle est désormais dans le camp de la N-VA.

"C’est la N-VA qui décidera si elle reste ou non dans ce gouvernement", lance David Clarinval sur le plateau de Matin Première. Il s’étonne du changement d’avis du parti nationaliste alors que le Premier ministre s’est exprimé en faveur du texte à l’assemblée générale de l’ONU : "Le gouvernement fédéral a négocié pendant deux ans avec l’accord des 4 partis, dont la N-VA. Theo Francken n’a jamais rien dit avant octobre. Toutes les étapes ont été validées par la N-VA. Par le gouvernement flamand aussi".

La parole au Parlement

Mardi soir, le Premier ministre Charles Michel a tenu une conférence de presse pour indiquer qu’il ira bel et bien à Marrakech et qu’il ira porter les résultats du vote au Parlement fédéral. "Il n’y avait pas de consensus au sein du gouvernement, c’est une bonne décision de Charles Michel", réagit Eric Van Rompuy.

David Clarinval se réjouit par ailleurs de voir que le gouvernement tiendra sa parole en se rendant à l’assemblée des Nations Unies au Maroc le 10 décembre.

Pour le député flamand, la situation sera claire à l’issue du vote au Parlement : "Si la N-VA vote contre la résolution, elle se met hors du gouvernement. Vont-ils démissionner ou pas ? On ne sait pas la manière dont ils vont le faire. Charles Michel a mis fin à ce cirque de la N-VA sur un sujet très important".

Images scandaleuses

Même s’il souligne que la collaboration avec la N-VA a permis de prendre de nombreuses mesures économiques, le chef de groupe MR est forcé de constater que son partenaire de coalition a franchi la ligne rouge en publiant sa campagne sur les réseaux sociaux. "Premièrement, les propos sont mensongers : elle dit que le pacte, c’est la sécurité sociale pour tous les illégaux et l’assouplissement du regroupement familial. Ce sont des fake news. Avant d’ajouter, deuxièmement, ces images sont scandaleuses. La N-VA a été rechercher des images dans une base de données utilisée par l’extrême droite allemande."

Selon lui, c’est notamment grâce au MR que la N-VA a retiré ses publications.

Marre de la N-VA

Lundi, le président de la N-VA a déclaré qu’il ne voulait pas de ce pacte et n’accepterait pas que Charles Michel aille à Marrakech. Ces propose ont étonné le frère d’Herman Van Rompuy : "Bart De Wever reste normalement assez calme sur les sujets de migration". Selon lui, c’est Theo Francken, l’homme le plus populaire en Flandre, qui s’exprime généralement sur ces questions.

Il se plaint également de l’attitude des nationalistes : "Je le dis depuis trois ans : nous en avons marre de la N-VA, du chantage de Francken. Il ne tient plus compte des autres partis de la majorité. Ils nous ont traités de parti musulman.

Alors tombera ou tombera pas ? "Attendons le vote", conclut Eric Van Rompuy.

En tout cas, à 10 heures, la commission Relation extérieures va porter au vote une résolution sur le pacte mondial de migration.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK