Les cibles de la N-VA pour rattraper le budget: la sécu, les syndicats et les mutualités

Équilibre budgétaire après 2018? Les partis flamands du fédéral se désolidarisent
Équilibre budgétaire après 2018? Les partis flamands du fédéral se désolidarisent - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Deux milliards d'euros à trouver, pour combler le trou de cette année, ce n'est pas une bonne nouvelle pour le gouvernement fédéral. Mais la N-VA dit avoir la solution: récupérer de l'argent sur la gestion de l'assurance-maladie et de l'assurance-chômage. Les nationalistes flamands précisent qu'il s'agit d'une série de mesures déjà évoquées, mais jamais mises en œuvre. Avec un autre impératif du côté flamand: le CD&V, l'Open Vld et la N-VA sont déterminés à parvenir à l'équilibre budgétaire en 2018. Les partis flamands du gouvernement fédéral balaient ainsi la proposition de la ministre du Budget Sophie Wilmès (MR) de reporter d'un an cet objectif. 

Dérapage d'un demi-milliard en sécu

Le gouvernement Michel doit trouver 3,2 milliards d'euros pour présenter un budget en équilibre en 2018. Et pour 2016, le dérapage en sécurité sociale atteint 467 millions d'euros par rapport aux premières estimations. Ce dérapage provient principalement du régime des travailleurs salariés. Le comité de monitoring pointe la baisse des recettes: une baisse plus importante des rentrées de cotisations sociales pour 35 millions d'euros, dont 13,5 millions d'euros de déduction fiscale accordée par le gouvernement au commerce en ligne et d'autres effets du taxshift. Et une baisse encore du financement alternatif via les recettes TVA.

Mais le second constat porte sur la hausse plus importante des dépenses. Le saut d'index imposé par le gouvernement ne jouera plus cette année sur les allocations sociale et l’on prévoit désormais un dépassement de l'indice pivot en juillet. Il y aura donc, à partir du mois d’août, une indexation automatique des prestations sociales. Soit un surcoût de 427 millions d'euros par rapport au premier projet de budget 2016. Cette Indexation dopera aussi les indemnités maladie, les indemnités de chômage et les pensions.

Pas touche à la date de 2018 pour atteindre l'équilibre

Le vice-Premier ministre CD&V Kris Peeters estime que les déclarations de Mme Wilmès sont "surprenantes". "Si nous ne le faisons pas en 2018, ce sera quand alors? Pendant l'année électorale 2019, pour la première année du nouveau gouvernement en 2020, ou en 2021? Nous risquons alors de nous retrouver sur une pente glissante", estime le démocrate-chrétien.

Le Soir révèle que la N-VA ne compte pas non plus dévier de sa ligne. En début d'année, Bart De Wever avait déclaré que des économies étaient encore réalisables sur les dépenses de la sécurité sociale. Les nationalistes flamands veulent ainsi mettre en oeuvre des mesures gouvernementales encore en suspens comme celles relatives aux restrictions en matière d'incapacité de travail de longue durée.

La N-VA maintient également les syndicats et les mutualités dans le viseur.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK