Epreuve d'histoire annulée: les écoles réagissent en ordre dispersé

L'examen d'histoire des sixièmes secondaires est raboté cette année. Il sera amputé du test commun à tous les élèves de ce niveau, la ministre de l’Éducation Joëlle Milquet a décidé d'annuler l'épreuve parce que le thème de l'examen, les questions et les documents à analyser ont été dévoilés sur les réseaux sociaux. Que font les écoles ce mardi?

Nous avons sondé plusieurs établissements et, chaque fois, la réponse est particulière. Ici les élèves ne doivent tout simplement pas aller à l'école. Là les élèves doivent être présents mais on ne sait pas encore ce qu’on va leur faire faire. Ce sont les deux extrêmes.

Ailleurs il y a bien un examen d'histoire ce mardi matin. Le CESS annulé lundi ne teste qu'une partie des compétences en histoire. Les autres sont évaluées par une épreuve organisée par l'école. Certains élèves ont déjà passé cette épreuve interne, d'autres la passent ce mardi. Certaines écoles ont malgré tout prévu en plus une épreuve pour remplacer celle qui est annulée : c'est du cas par cas.

Comment évaluer?

Comment va-t-on coter tout ça ? La question est d'importance surtout pour les élèves qui ont raté en décembre et qui espéraient une deuxième chance. La ministre de l’Éducation Joëlle Milquet souligne que l'épreuve annulée n'était qu'une partie des compétences à tester : "Il en reste, en tout cas, trois sur quatre qui sont bonnes. Il y a toujours le Conseil de classe qui peut apprécier les choses, mais on est en train d’analyser pour voir les suites les plus opportunes et aussi pragmatiques à donner, parce que, par ailleurs, il y a des horaires d’examens. On est en plein milieu des examens et ce n’est pas toujours facile de refaire des épreuves avec des nouveaux documents".

Une nouvelle épreuve commune à tous semble difficile à organiser en cette fin d'année. Pour l'évaluation, les consignes seront données ce mardi aux écoles.

Lors d'une réunion de crise lundi, la ministre de l’Éducation avait décidé de valider l'épreuve commune de français de ce lundi. Même si le thème de la question avait là aussi été dévoilé. L'épreuve d'histoire, elle, a donc été annulée. Les établissements ont été prévenus via une circulaire.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK