Entreprise, start-up : comment rebondir après l'échec et la faillite ?

Entreprise, start-up : comment rebondir après l’échec et la faillite ?
Entreprise, start-up : comment rebondir après l’échec et la faillite ? - © Rtbf

Comment se remettre après que son entreprise ou sa start-up a fait faillite ? Cette case échec reste aujourd’hui encore en Europe mal considérée, entre fatalisme et opprobre. Aux États-Unis, pourtant, c’est presque une vertu. Deux exemples : Richard Branson et Steve Jobs se vantaient de leurs premiers échecs entrepreneuriaux. Chez nous, les mentalités commencent à changer mais la route est longue pour éviter la stigmatisation.

Alors comment favoriser la seconde chance dans le milieu de l’entreprise ? Les pouvoirs publics s’y mettent petit à petit, les soutiens psychologiques se font aussi plus connaître. Comment les entrepreneurs en rebond peuvent-ils chercher du financement ? Des conseils ? Faut-il s’inspirer de la culture anglo-saxonne où le taux de rebond se situe autour de 25%, là où il est de 3 à 8% en Europe ?

Faites-nous part de vos idées dans " Débats Première " ce mercredi 16 août. Vous êtes dirigeant de start-up, vous connaissez ou avez connu une faillite, ou vous avez peur de lancer votre activité et vous désirez nous faire part de votre expérience, on attend vos réactions et toutes vos questions :

Donnez-nous vos solutions

On attend vos réactions :

  • Par téléphone: au 02/737.37.07
  • Sur Facebook 
  • Sur Twitter avec le #Débats1
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK