Entre 500 et 600 avocats ont formé "Justice Help" devant le Palais de Justice de Bruxelles

Entre 500 et 600 avocats et magistrats en toge, selon nos sources, se sont présentés sur la place Poelaert à Bruxelles mardi dès 15h00 pour former en lettres géantes les mots "Help justice". Ils dénoncent le sous-financement de la justice et le sous-effectif, soutenus par de nombreux autres acteurs de justice et par des associations d'étudiants en droit

"#balance ton ministre", "faute de moyens la justice devient l'injustice", "les robes et les pauvres même combat", tels étaient leur message adressé au ministre de la Justice, Koen Geens (CD&V) et au gouvernement. 

Manque de moyens humains et matériels

Selon eux, le cri d'alarme qui a été déclenché il y a trois ans, lancé par plus de 3000 manifestants, n'a pas été entendu et le gouvernement continue de poursuivre la même politique qui prive la justice de moyens humains et matériels, pourtant nécessaires à la tenue d'une justice digne d'un Etat de droit.

Les magistrats, autant du côté du parquet que des juges, déplorent notamment que les cadres du personnel ne soient pas remplis et d'être ainsi obligés de fournir plus de travail avec moins d'aide.

Ils déplorent aussi le manque de moyens matériels à leur disposition, notamment en matière d'informatique. Notamment, les systèmes utilisés par la justice ne sont pas compatibles avec ceux utilisés par la police, ce qui pose d'évidents problèmes lorsqu'il s'agit par exemple de lire des preuves audiovisuelles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK