Enseignement: une série de mesures pour tenter de contrer la pénurie d'enseignants

 Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé mercredi soir un projet de décret comprenant plusieurs mesures visant à lutter contre la pénurie d'enseignants et à renforcer l'attractivité de la profession.

Le texte prévoit entre autres choses la création d'une fonction d'encadrement pédagogique dans les écoles où la pénurie est récurrente. En vertu de celle-ci, un directeur aura la possibilité d'engager un enseignant pour de l'encadrement pédagogique même s'il n'est pas titulaire du bon titre pour donner le cours en question.

Autre nouveauté, le projet permettra à un enseignant ayant bénéficié d'un départ anticipé en fin de carrière (régime dit de DPPR, dans le jargon) de reprendre s'il le souhaite du collier. Le régime en place jusqu'ici ne permettait en effet aucune marche arrière une fois que le départ anticipé était accordé. Dorénavant, ce choix sera réversible.

Enfin, pour attirer des professionnels du privé vers l'école, le décret prévoit de valoriser l'expérience acquise en dehors de l'enseignement, et éviter ainsi que les candidats n'aient à commencer avec une ancienneté "zéro", ce qui les placerait tout en bas de l'échelle barémique. Le décret a été approuvé mercredi soir par la majorité PS-cdH. L'ensemble de l'opposition MR, Ecolo et DéFI s'est abstenue. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK