Enseignement secondaire : vers un décret inscriptions simplifié en Fédération Wallonie-Bruxelles

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) a approuvé en première lecture, ce jeudi, le projet de décret abrogeant les dispositions actuelles relatives aux inscriptions en première année de l'enseignement secondaire et en adoptant de nouvelles. Objectif: simplifier et ajuster aux réalités de terrain, via le remplacement de la CIRI par des instances décentralisées, le fameux décret inscriptions, véritable casse-tête des parents depuis de nombreuses années.

Mis en place afin de réguler le processus d'inscription en première secondaire, ce décret inscription a pour objectif de rendre les inscriptions de tous les élèves en Fédération Wallonie-Bruxelles plus transparentes, tout en garantissant à tous les parents une liberté dans le choix de l'école de leurs enfants.

Mais l'application de la procédure actuelle a mis en lumière des lourdeurs et un processus parfois inapproprié à certaines situations, reconnaissent les autorités qui ont dès lors repensé le mécanisme en le simplifiant, en particulier pour les écoles présumées incomplètes, et en l'ajustant aux réalités du terrain.

Concrètement, la nouvelle procédure d'inscription reposera toujours sur des éléments tels que le dépôt d'un formulaire unique d'inscription (FUI), l'application de priorités clairement identifiées et le calcul d'un indice composite, "mais selon des modalités substantiellement revues", précise dans un communiqué la ministre de l'Enseignement en FWB, Caroline Désir.

Communication plus efficace

Ainsi, la direction des écoles incomplètes lors des 3 dernières années pourra directement délivrer aux parents une attestation de pré-inscription dès le dépôt du FUI. Dès confirmation que l'école n'est pas complète, l'inscription sera confirmée sans autres procédures, conditions ou délais d'attente. "Cela fluidifiera le processus et diminuera l'inquiétude des parents dans près de 80% des cas", souligne la ministre.

Pour les écoles dans lesquelles les demandes d'inscription dépassent l'offre de places disponibles, le gouvernement entend rendre la communication auprès des parents et élèves plus efficace et plus transparente. A cette fin, le site officiel de la FWB sera revu et intégrera de nouvelles fonctionnalités (moteur de recherche interactif, suivi du processus d'inscription de l'élève...).

Par ailleurs, pour mieux coller aux réalités locales, la Commission inter réseaux des inscriptions (CIRI) sera supprimée et, au terme d'une période transitoire, remplacée par 10 Instances Locales des Inscriptions (les ILI) situées au niveau des différentes zones d'enseignement, et par une Commission de Gouvernance des Inscriptions (la COGI), chargée de veiller à la cohérence de l'ensemble du dispositif.

Dans la nouvelle mouture du décret, la réservation de places pour les personnes ayant un indice socio-économique faible sera maintenue à 20,4%, assure encore Caroline Désir.

Enfin, l'indice composite, qui donne lieu chaque année à de savants calculs dans les familles concernées, sera optimisé, avec notamment la réduction de la pondération liée au critère de distance domicile-école primaire. Le poids de ce critère sera réduit pour que le plus important soit celui de la distance entre l'école secondaire et le domicile.

Différentes étapes doivent encore être franchies avant que le projet de décret ne soit définitivement approuvé par le gouvernement, en commençant par la concertation avec les acteurs institutionnels de l'enseignement. "Certaines de ses balises sont donc encore susceptibles d'évoluer", avertit enfin la ministre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK