Enseignement: "L'allongement du tronc commun est une erreur fondamentale", affirme Willy Borsus

Le ministre-président wallon Willy Borsus (MR) n'est pas favorable à un prolongement du tronc commun dans l'enseignement. Interrogé dans Matin Première, Willy Borsus a déclaré que "l'allongement du tronc commun est une erreur fondamentale". 

Actuellement en chantier dans le cadre du pacte d'excellence de la FWB, l'allongement du tronc commun vise à créer un continuum pédagogique cohérent de la maternelle jusqu'à la fin de la 3e secondaire.

Aller plus vite vers la formation qu'ils souhaitent 

Selon Willy Borsus, il faut plutôt "être plus en phase avec les besoins du marché du travail" et "permettre aux uns et aux autres d'aller plus vite vers la formation et l'orientation qu'ils souhaitent". 

De quoi menacer le pacte d'excellence si le MR entre au gouvernement en FWB ces prochaines années? "Je plaide pour qu'on se remette en dialogue", répond le ministre-président wallon.

Selon trois chercheuses de l'ULg, trop souvent et trop vite, on place des enfants dans une filière de qualification ou professionnelle. Les chercheuses plaident donc en faveur de ce tronc commun défendu par la Ministre Schyns. Un tronc commun qui empêchera le changement de filière avant 15 ans, puisque tous les élèves auraient les mêmes cours. Selon l'étude, laisser tout le monde sur la même voie le plus longtemps possible, prévient toute une série de scénarios discriminants. 

>>> A lire également: Les propositions de Marie-Martine Schyns se concrétisent sur le Pacte d'Excellence

Willy Borsus dans Matin Première

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK