Enseignement: à quoi ressemblera l'école de demain ?

C’est LE chantier du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, réformer tout le système éducatif avec le Pacte d’excellence. Des années qu’il fait l’objet de réflexions, de débats et de négociations sur son contenu. Pièce maîtresse du Pacte, son tronc commun. Une formation de base allant des maternelles à la troisième secondaire. Objectif ? Réduire le redoublement des élèves.

Le tronc commun dès 2020

En Fédération Wallonie-Bruxelles, un enfant sur deux a déjà doublé au moins une fois avant l’âge de 15 ans. Ce triste constat fait de la Belgique le champion européen en la matière. Pour mieux accompagner les élèves, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a mis en chantier son Pacte d’excellence qui verrait une uniformisation de la formation des enfants.

Une formation qui commencera dès les maternelles et qui ira jusqu’à la troisième secondaire, prolongeant ainsi le "tronc commun" actuel d’une année. Ce tronc commun sera d’abord mis en œuvre dès 2020 et sera donc pleinement opérationnel jusqu’en troisième secondaire à la rentrée académique de 2028-2029.

Plus de langues modernes et du latin obligatoire

Jusqu’à 15 ans donc, l’école sera totalement réformée. Le nouveau système éducatif est basé sur de nouvelles méthodes d’apprentissages, de nouvelles grilles horaires, mais surtout de nouveaux cours où les contenus sont revus.

En primaires, les élèves vont bouger plus. En 5ème et 6ème, une heure supplémentaire de gymnastique viendra s’ajouter aux deux heures déjà existantes. L’apprentissage des langues modernes seront aussi renforcées avec des cours qui démarreront dès la 3ème primaire

Mais la nouveauté réside dans le fait que l'apprentissage d'une seconde langue moderne débutera dès la deuxième année de secondaire, à raison de deux heures par semaine.

En secondaires, le français passera de six à quatre heures par semaine pour laisser place à deux heures de langues anciennes. Du latin obligatoire pour tous en 2ème et en 3ème secondaire. Les cours d’Histoire, Géographie seront élargis à la Sociologie et l’Economie politique. Soit maintenu dans des cours distincts soit regroupés au sein d’un cours pluridisciplinaire.

Cours pratiques et techniques : de la mécanique au tricot 

Le tronc commun est donc prolongé d’une année pour "reporter" le moment de l’orientation des élèves vers l’enseignement qualifiant. Dans cette formation finalement commune, des cours plus pratiques et techniques seront aussi enseignés comme des bases de mécanique, de menuiserie ou encore de cuisine ou de tricot.

Le tronc commun ne fait pas l’unanimité côté politique. Les libéraux francophones ont à plusieurs reprises exprimé leurs réserves. Ils estiment ce tronc commun comme un "formatage des élèves" où les envies et les passions des enfants ne sont pas assez pris en compte.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK