En Wallonie, vous avez plus de chances de voter pour un homme retraité que pour une jeune femme

2.626.796 électeurs wallons sont appelés à voter
3 images
2.626.796 électeurs wallons sont appelés à voter - © YORICK JANSENS - BELGA

En Wallonie, les listes ont été déposées le 14 septembre dernier. Depuis 10 jours, elles ont été analysées sous toutes les coutures. De quoi tirer déjà quelques bilans. Quelles sont les professions les plus représentées parmi les candidats? Quelle place occupent les femmes? Qui est le candidat le plus âgé? Combien y a-t-il de bureaux de vote et d’électeurs? Réponses ci-dessous   

Peu de femmes têtes de liste

Au total pour ces communales, 19.537 candidats se présentent face aux électeurs wallons. Jusque-là, pas de quoi faire de vagues. Mais lorsque l’on s’intéresse à la place des femmes sur ces listes, les chiffres sont nettement plus inquiétants.  Premier constat: il y a légèrement moins de femmes qui se présentent, 48,5%, contre 48,7% en 2012.  Plus grave, seules 22,5% de ces femmes sont tête de liste (contre 77,5% d’hommes). Moins d’un quart de femmes en pole position, c’est encore pire qu’à Bruxelles où elles ne sont déjà que 27% à être têtes de liste.  Même constat pour les élections provinciales pour lesquelles on ne compte que 28% de femmes tête de liste.

Le doyen des candidats a 94 ans

En Wallonie, 8% des candidats aux élections communales ont moins de 25 ans. La plus jeune, Estelle Maton a tout juste 18 ans et se présente à Huy. Et si l’on regarde du côté des aînés, 6% des candidats ont plus de 70 ans, ils sont plus nombreux qu’en 2012 (3,8%).  En la matière, on note un record impressionnant: à 94 ans, Emile Hansart est le doyen des candidats, il se présente à Frasnes-les-Anvaing.  Les professions les plus exercées par les candidats montrent aussi que les aînés sont bien présents sur les listes. 12,1% des candidats sont retraités, 7,5% enseignent et 5 % sont étudiants.

Enfin, tous profils et partis confondus, on comptera un total de 1043 listes pour ces élections communales en Wallonie. Dans 6 communes, l’électeur ne devra pas se poser beaucoup de question puisqu’il n’aura face à lui qu’une seule liste. C’est le cas à Verlaine, Attert, Vaux-sur-Sûre, Chiny, Rouvroy, Bièvre.

Plus d’électeurs, de bureaux de vote et d’assesseurs

Pour le reste, la Wallonie lance un appel aux assesseurs volontaires, et pour cause, il en faudra 3000 de plus qu’en 2012.  La Wallonie ayant décidé de revenir au vote papier sur l’ensemble de son territoire, le nombre de bureaux de vote augmente cette année avec un total de 3790 (dont 12 seront installés dans des maisons de retraite).  

Ces bureaux devraient accueillir les 2.626.796 électeurs wallons, dont près de 70.000 étrangers. Pour quelque 200.000 jeunes wallons, ce rendez-vous dans l’isoloir sera une première fois. Et pour les impatients, sachez que les convocations électorales partiront ce samedi 29 septembre. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK