En janvier, le spray nasal Nasonex sera (beaucoup) plus cher

A partir du 1er janvier, les sprays nasaux contenant des corticoïdes, comme le Nasonex ou l'Avamys, pourront être délivrés sans prescription, selon Het Laatste Nieuws

Mais plus de prescription signifie également plus de remboursement. Le patient devra payer le prix complet du médicament. Le Nasonex passera ainsi de 1,05 euros actuellement à 9,45 euros. 

C'est l'une des mesures d'économie décidées par la ministre fédérale de la Santé, Maggie De Block. Cela devrait rapporter 15,3 millions d'euros à l'Etat. En effet, en 2014, près de deux millions de sprays nasaux sous ordonnance ont été vendus.

Cette augmentation significative de prix fait craindre aux médecins généralistes que les patients se tournent vers des alternatives moins chères, mais plus dangereuses, pour soigner leur rhume. Le docteur Steven Haesaert cite ainsi, dans Het Laatste Nieuws, l'Otrivine ou le Nasa Rhinatiol, déjà vendus sans prescription, qui ont un effet addictif. "Si vous utilisez ce genre de sprays pendant plus de dix jours, vos muqueuses nasales deviennent tellement habituées, que votre nez reste bouché de façon permanente", avertit-il.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK