En Flandre, ça va toujours mieux qu'ailleurs

La Flandre confirme de meilleures perspectives économiques que les autres régions
La Flandre confirme de meilleures perspectives économiques que les autres régions - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Bureau fédéral du Plan, instituts wallon et bruxellois de la Prospective et Statistiek Vlaanderen ont groupé leurs ressources pour appréhender l’avenir de l’économie belge à l’horizon 2023.

Leurs études confirment un ralentissement de la croissance mais pourtant une baisse du chômage dans les trois régions. Ce qui interpelle, c’est qu’une nouvelle fois, la Flandre va tirer son épingle du jeu.

Ralentissement

Pour les quatre institutions, une chose est sûre : après 2020, l’économie belge sera en moins bonne forme qu’aujourd’hui.

C’est la conclusion à laquelle elles arrivent en constatant que le cycle économique a atteint son pic et que, par ailleurs, la population belge qui vieillit ne va pas relancer la machine comme on pourrait l'espérer.

Contraste

Il n’empêche, selon l'étude qu'elles diffusent aujourd'hui, le taux de chômage va diminuer partout, les salaires vont probablement augmenter et dans le même temps, les finances publiques vont devenir déficitaires.

Mais ce que les équations révèlent en même temps, c’est qu’à politique inchangée, l’impact sera toujours plus acceptable pour la Flandre que pour les autres régions.

Croissance et chômage

La croissance économique, par exemple : d’ici 5 ans, elle va ralentir. Mais là où Bruxelles risque de plafonner à 0,9% et la Wallonie à 1,1%, la Flandre restera à 1,3%.

Cela peut étonner mais dans le même temps, le chômage va diminuer. La baisse va se poursuivre partout. Mais quand, à Bruxelles, les demandeurs d’emploi devraient toujours représenter 12,4% et en Wallonie 10,6%, la Flandre n’en comptera que 4,4%. Autant dire, le plein emploi.

Productivité et salaires

Entre 2021 et 2023, la productivité va augmenter de 0,8% par an en Flandre et de 0,6% en Wallonie et à Bruxelles. Et le revenu des ménages progressera de 1,3% en Flandre et 1,1% en Wallonie.

Finances publiques

Enfin, si les finances publiques régionales accusent le coup du ralentissement économique, la semonce sera sensible partout dès 2018 sauf en Flandre où les clignotants rouges ne s’allumeront qu’en 2020.

Donc, en résumé, jusqu’en 2023, quand ça va mieux, c’est surtout la Flandre qui tient la corde et quand l’horizon se couvre, les nuages sont plus nombreux à Bruxelles et en Wallonie.
Comme un air de déjà vu…

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK