En août, la chaleur a plus tué que le coronavirus

En août, la chaleur a davantage tué que le Covid-19
En août, la chaleur a davantage tué que le Covid-19 - © JEFF PACHOUD,- - AFP

Est-ce que les préoccupations autour du Covid-19 ont trop focalisé l’attention aux dépens d’autres problèmes de santé ? On peut se poser la question en découvrant les chiffres de mortalité dus à la canicule du mois d’août.

Entre le 5 et le 20 août dernier, les températures ont grimpé et pendant plusieurs jours, elles ont dépassé les 30 °C. Durant cette période, la chaleur et l’augmentation de l’ozone dans l’air ont contribué à augmenter jusqu’à 488 le nombre de décès par jour.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Sans précédent

La ministre Morreale a détaillé ce bilan tragique. "Sur une période de 16 jours, il y a eu 5659 décès observés dont 1460 en plus que les autres années hors période de canicule." Principales victimes de la chaleur : 742 personnes âgées de plus de 85 ans et 600 autres dans la tranche entre 65 et 84 ans.

Pire que le Covid-19

Cela représente une surmortalité de 35% due à la chaleur, la plus grave à laquelle la Belgique ait jamais dû faire face, souligne le député Laurent Heyvaert qui interrogeait hier la ministre. Cela démontre, dit-il, à quel point le changement climatique devient un véritable problème de santé publique.

Problème environnemental

Une autre statistique indique l’importance de s’attaquer à la question. La ministre Morreale cite encore ce chiffre : les décès dus à la vague de chaleur, dit-elle, ne représentent qu’une partie des 12.000 morts provoquées chaque année en Belgique par la mauvaise qualité de l’air.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK