Emir Kir exclu du PS: "Mon bilan démontre mon absence de complaisance avec l'extrême-droite"

Le député-bourgmestre de Saint-Josse-Ten-Noode Emir Kir, exclu du PS par la commission de vigilance du parti, a affirmé au cours de la nuit de vendredi à samedi être un homme de gauche, de conviction et d'actions, dont le bilan au niveau fédéral et local plaide en sa faveur et démontre son absence de complaisance vis-à-vis de l'extrême droite.

>>À lire aussi : Emir Kir a été exclu du Parti socialiste

Interrogé par l'agence Belga à ce propos, il a par ailleurs laissé en suspens ses intentions quant à la possibilité d'aller en appel de la décision prise à son encontre, dans un délai d'un mois."Dans la vie, on peut tout fuir... sauf sa conscience. Aujourd'hui, comme au début de mon engagement en politique, la mienne est tranquille. Je suis fier de toutes les actions réalisées au service de la population", a commenté M. Kir, dans une première réaction postée sur Twitter.

J'ai à cœur de rétablir les faits et je communiquerai à ce sujet bientôt

Emir Kir a ajouté que sa déception par rapport au parti était grande, mais que ses idéaux de gauche demeuraient intacts.

>>À lire aussi : Fils de mineur, pain complet et abdominaux: l'autre portrait d'Emir Kir

"Par respect pour la procédure, j'avais gardé la plus grande retenue. Cela n'a pas toujours été facile. A ce sujet, je regrette que certains, au sein du parti, n'aient pas eu cette décence et que mon procès ait déjà été fait sur la place publique. Ce soir, après la délibération, je peux enfin m'exprimer. Je suis bien loin de la caricature qui a été faite de ma personne. Je suis un homme de gauche, un homme de conviction et un homme d'actions. Mon bilan au niveau local et fédéral plaide pour moi. Il démontre à suffisance mon absence de complaisance vis-à-vis de l'extrême-droite. J'ai consacré ma vie à la combattre, à œuvrer pour plus de justice sociale et à agir pour servir la population. J'ai à cœur de rétablir les faits et je communiquerai à ce sujet bientôt. Je remercie toutes les personnes qui m'ont soutenues", a-t-il encore dit. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK