Émeutes à Bruxelles: le rappeur bruxellois Jelali D. du groupe Benlabel devant la justice le 5 janvier

Le rappeur Benlabel est le premier individu privé de liberté dans le cadre de l'enquête des émeutes à Bruxelles
Le rappeur Benlabel est le premier individu privé de liberté dans le cadre de l'enquête des émeutes à Bruxelles - © Youtube - Benlabel

Une première arrestation est survenue dans le cadre de l'enquête après les émeutes survenues à Bruxelles samedi dernier : le rappeur bruxellois Benlabel, 32 ans (cité par une partie de la presse ce matin) a été entendu aujourd'hui.

Deux chefs d'inculpation ont été retenus à son encontre : menaces écrites et utilisation de moyens de communication électronique pour commettre des dommages. 

L'homme aurait notamment incité à l'émeute via son compte Facebook. Son message incitait "à tout cramer à Lemonnier après le match Côte-d'Ivoire/Maroc", ce qui laisse à penser que les émeutes étaient planifiées.

Le suspect a été privé de sa liberté, mis à la disposition des autorités judiciaires et entendu. Après son audition, le procureur du roi a décidé de lui remettre une citation à comparaître à l'audience correctionnelle du 5 janvier 2018. L'homme, soupçonné en tant qu'auteur ou co-auteur de menaces écrites et d'utilisation de moyens de communication électronique pour commettre des dommages, nie les faits qui lui sont reprochés.

L'enquête visant à identifier les auteurs d'infractions commises samedi dernier, est toujours en cours.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK