Els Schelfhout a ramené son enfant de RDC avec un vol militaire

La sénatrice Els Schelfhout (CD&V) a eu recours à un vol militaire pour ramener en Belgique un orphelin congolais qu'elle a l'intention d'adopter, indique le journal "Gazet van Antwerpen" jeudi sur son site internet, précisant que l'information avait été confirmée par le cabinet du ministre de la Défense, Pieter De Crem.

"Je trouve cela habituel", a rétorqué la sénatrice.

Elle avait annoncé la semaine dernière qu'elle a ramené le petit orphelin, Emile, en Belgique grâce à l'octroi d'un visa humanitaire par l'Office des étrangers car la maladie dont il souffre ne peut être soignée en République Démocratique du Congo (RDC). Ce visa n'est valable que pour un an et la sénatrice compte profiter de ce délai pour entamer la procédure d'adoption proprement dite.

Cette initiative avait provoqué des réactions outrées de candidats adoptants flamands qui ont dénoncé le passe-droit dont a bénéficié la sénatrice en ramenant elle-même un enfant du Congo.

Selon "Gazet van Antwerpen", Mme Schelfhout l'a ramené avec un vol militaire planifié vers Kinshasa, les 18 et 19 décembre derniers. Normalement, les parlementaires ne peuvent utiliser de tels vols que dans le cadre de leur fonction, ajoute le journal.

La sénatrice a affirmé qu'elle n'y voyait aucun mal. "Les responsables politiques et les journalistes utilisent souvent des vols militaires. Des enfants de Gaza ont aussi été transportés avec un avion militaire. Je n'y vois pas de problème. Emile avait aussi un visa humanitaire", a-t-elle affirmé.

 

(Belga)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK