Elio Di Rupo répond à Benoît Lutgen: "Vous avez raison, parfois il faut savoir se taire"

"En politique, de temps en temps, il faut savoir se taire", déclarait Benoît Lutgen. Dans sa réponse, Elio Di Rupo a décidé de le prendre au mot.
"En politique, de temps en temps, il faut savoir se taire", déclarait Benoît Lutgen. Dans sa réponse, Elio Di Rupo a décidé de le prendre au mot. - © DAVID STOCKMAN - BELGA

Elio Di Rupo, le président du PS, a réagi aux propos tenus par Benoît Lutgen dans Matin Première ce mardi. Le président du cdH revenait sur la période qui a suivi sa décision de ne plus gouverner avec le PS, il y a un an. "En politique, de temps en temps, il faut savoir se taire", déclarait notamment Benoît Lutgen. Dans sa réponse, Elio Di Rupo a décidé de le prendre au mot.

Avec cette petite phrase, Benoît Lutgen faisait allusion au trop plein de réactions politiques concernant l'affaire de la petite Mawda, victime d'une balle perdue de la police. Elio Di Rupo a donc choisi de le prendre au mot en appelant, en ce jour anniversaire de la rupture du 19 juin 2017, le président du cdH à "se taire plutôt je cite que de travestir la réalité des faits".

Le président du PS rejette les critiques de Benoît Lutgen sur l'emploi. Selon lui, il est faux de dire que le PS n'a pas toujours mis l'emploi dans ses priorités, il rappelle que cela se trouvait dans l'accord de gouvernement PS-cdH de 2014. Il accuse même la nouvelle équipe MR-cdH de "malmener l'emploi et les travailleurs".

"Qui peut croire une nanoseconde que le cdH, plus que le PS, place l’emploi au centre de ses préoccupations?, demande Elio Di Rupo à son homologue au cdH. Depuis le renvoi du PS dans l’opposition en Wallonie, le gouvernement dans lequel vous siégez n’a cure des travailleurs. J’en veux pour preuve la réforme des aides à la promotion de l’emploi (APE) que le cdH soutient pleinement".

Selon le PS, cette réforme des aides à la promotion de l'emploi menace 60.000 travailleurs. Le Parti socialiste déplore aussi l'absence de réelle concertation sociale avec les syndicats. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK