Elio Di Rupo le répète: pas touche à l'indexation des salaires

Elio Di Rupo à la Chambre
Elio Di Rupo à la Chambre - © NICOLAS MAETERLINCK - Belga

Il n'y a pas de polémique au sujet du rôle de la Banque nationale de Belgique (BNB) et du gouverneur Luc Coene, a dit jeudi à la Chambre le Premier ministre Elio Di Rupo, répondant à des questions de députés après les discussions autour de l'indexation provoquées par un rapport de la BNB.

Le Premier ministre répondait ainsi à une série de questions relatives au système d'indexation des salaires dont certaines faisaient aussi allusion aux informations relatives à la transmission au gouvernement par le gouverneur de la BNB d'un rapport sur ce système qui n'aurait pas l'approbation du Comité de direction de la BNB.

"Je vous confirme que la Banque Nationale de Belgique a pris l’initiative d’une étude sur l’indexation en Belgique", a-t-il affirmé, en précisant que "l’étude de la Banque Nationale n’est qu’à un stade intermédiaire".
 
Observant que "les citoyens et les entreprises sont confrontés à des prix largement supérieurs à ceux de nos voisins" et que "l’énergie est en grande partie responsable de l’envolée des prix qui frappe de plein fouet nos citoyens", il a affirmé que "la priorité du gouvernement est de s’attaquer à bras le corps à ces problèmes".

Mais il a répété : "l’accord de gouvernement est clair. Il prévoit le 'maintien du mécanisme d’indexation automatique des salaires et des allocations tant pour soutenir la demande intérieure (la consommation) que pour préserver le pouvoir d’achat des citoyens'"
 
Et d'affirmer quer que le ministre de l’Economie, Johan Vande Lanotte, et le secrétaire d’Etat à l’énergie, Melchior Wathelet, ont préparé des textes "avec des mesures fortes et ambitieuses pour assurer une meilleure maîtrise de la hausse des prix de l’énergie".
 
RTBF

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK