Elio Di Rupo: la prime de départ de P. Mariani est "moralement injustifiable"

Elio Di Rupo: la prime de départ de P. Mariani "moralement injustifiable"
2 images
Elio Di Rupo: la prime de départ de P. Mariani "moralement injustifiable" - © Belga

Pour le Premier ministre Elio Di Rupo, la prime que recevrait Pierre Mariani s'il quittait Dexia s.a. avant la fin de son mandat est "moralement injustifiable".

Toute décision en la matière doit être prise en accord avec les autorités françaises a-t-il ajouté, rappelant que selon le code français de bonne gouvernance, il n'est pas acceptable qu'un dirigeant dont l'entreprise est en situation d'échec quitte celle-ci avec des indemnités.

Elio Di Rupo a été interrogé jeudi à la Chambre sur la prime de sortie de 1,2 million d'euros à laquelle Pierre Mariani, l'administrateur délégué de Dexia, a droit en vertu de son contrat.

Le Premier ministre a explicité le message qu'il a publié mercredi sur twitter à savoir: "Certes, il faut en discuter avec les autorités françaises, aussi actionnaires. Mais ma position est claire: pas de parachute doré! ".

Il a notamment indiqué qu'il avait évoqué la question lorsqu'il a rencontré le président et le Premier ministre français MM. Nicolas Sarkozy et François Fillon à Paris en février dernier. "Ils étaient d'accord avec moi", a dit Elio Di Rupo.

"C'est le Conseil d'administration de Dexia s.a. qui déterminera la prime de départ de M. Mariani et celui-ci devra tenir compte du code de bonne gouvernance selon lequel il n'est pas acceptable qu'un dirigeant d'une entreprise en situation d'échec la quitte avec des indemnités. Et le moins qu'on puisse dire c'est que Dexia s.a. est une entreprise en situation d'échec", a ajouté le Premier ministre.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK