Elio Di Rupo en visite chez Colruyt, une entreprise qui mise sur l’hydrogène

Le ministre-président wallon, Elio Di Rupo, a visité vendredi le centre de distribution de Dassenveld de Colruyt à Hal, dans le Brabant flamand. Derrière cette visite, le chef de l’exécutif wallon a souhaité s’intéresser aux enjeux liés à la transition énergétique, et notamment à l’utilisation d’hydrogène dans le transport et la logistique, des aspects sur lesquels le groupe Colruyt a beaucoup investi et qui restent son cheval de bataille.

"Le monde entier travaille sur l’hydrogène", a commenté Elio Di Rupo. "Il est important de regarder et analyser ce qu’il se fait." Le ministre-président se montre aussi réaliste quant à la généralisation de moteurs électriques. "Il faudrait faire le calcul si toute la flotte de véhicules en Belgique fonctionnait à l’électricité. Il faudrait je ne sais combien d’éoliennes sans compter le transport de l’électricité. Tout le monde cherche des sources d’énergies renouvelables à un prix abordable. Ce qui est intéressant dans cette visite, c’est de voir une entreprise, dans un secteur particulier, intégrer une dimension environnementale et avec une vision à long terme", a souligné Elio Di Rupo.

Le groupe Colruyt a notamment investi dans la production et l’utilisation de l’hydrogène dans ses centres de distribution (déplacement à l’intérieur du site, refroidissement des chariots pour le transport de colis alimentaires, etc.). Le groupe entend aussi poursuivre l’ouverture de stations-service équipées d’hydrogène. Si une station est déjà équipée à Hal, trois nouvelles ouvriront d’ici la fin de l’année, à Anvers, Gand et Louvain. Une autre le sera en Wallonie au premier trimestre 2022, à Herve, dans la province de Liège. Le groupe expérimente aussi l’utilisation d’un camion fonctionnant à l’hydrogène en remplacement du diesel.


►►► À lire aussi : Un plan "hydrogène propre" pour l’Europe : cinq questions pour mieux comprendre


Cette visite du ministre-président wallon s’inscrit dans le cadre du Plan de relance de la Wallonie qui prévoit notamment un appel à projets destiné à promouvoir la production, le transport et la consommation d’hydrogène vert dans un maximum de domaines économiques.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK