Electrabel met la pression: "pas de nouveaux investissements en Belgique"

Electrabel ne fera "pas de nouveaux investissements en Belgique"
Electrabel ne fera "pas de nouveaux investissements en Belgique" - © Tous droits réservés

Electrabel ne fera plus d'investissement en Belgique, c'est ce que le géant énergétique a annoncé cette semaine en marge d'une conférence de presse sur la fermeture de deux centrales, une en Flandre, l'autre en Wallonie. Le directeur de la production d'Electrabel dénonce un climat économique et fiscal défavorable à la poursuite d'investissement chez nous.

Les centrales électriques de Ruien en flandre occidentale et et une partie de la centrale des Awirs près de Liège devraient fermer en septembre 2013. Ces deux centrales au gaz fournissent 4 à 5% de l'életcricité consommée en Belgique. Ce qui pourrait perturber l'approvisionnement.

Mais Electrabel ne se sent pas responsable de la sécurité energétique belge et affirme que ces centrales ne sont plus rentables. Melchior Wathelet secrétaire d'état en charge de l'énergie reconnait le problème.

Electrabel met la pression sur le gouvernement. L'annonce de cesser les investissements en belgique intervient alors que le gouvernement planche actuellement sur une sortie du nucléaire.

Le secrétaire d'état à l'Energie prépare en ce moment un plan d'équipement pour garantir l'approvisionnement en suscitant notamment les investissements dans les centrales au gaz.

Baptiste Hupin

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir