Élections: Ecolo demande une proportionnalité plus juste

Les députés verts wallons demandent de supprimer le quorum d'apparentement, tout en maintenant le seuil des 5% des votes comme condition d'accès à la répartition des sièges.
Les députés verts wallons demandent de supprimer le quorum d'apparentement, tout en maintenant le seuil des 5% des votes comme condition d'accès à la répartition des sièges. - © Belga

Les députés wallons Stéphane Hazée et Philippe Henry (Ecolo) ont déposé mardi au Parlement de Wallonie deux propositions de décret visant à rendre les systèmes électoraux des scrutins communaux et régionaux plus en phase avec le vote de l'électeur.

Pour les élections au parlement de Wallonie, les députés préconisent de supprimer le seuil d'accès à l'apparentement, ce système de répartition des sièges qui permet aux listes d'additionner les voix qu'elles ont recueillies dans diverses circonscriptions d'une même province.

Les élections régionales wallonnes sont actuellement organisées sur base de treize circonscriptions, dont la plus petite (Neufchâteau-Virton) ne propose que deux représentants à élire sur les 75 députés wallons. Le seuil d'accès à l'apparentement varie ainsi de 5,08% des voix dans la plus grosse circonscription (Liège) à 33% dans la plus petite.

Ce système élimine davantage les formations politiques moyennes ou petites dans les provinces les moins peuplées ou dans celles découpées en un grand nombre de circonscriptions. PS, MR et cdH en ont aussi déjà pâti, relèvent les deux élus Ecolo.

"Pour mieux respecter le vote de l'électeur"

Ils demandent donc, dans une proposition de décret spécial, de supprimer le quorum d'apparentement, tout en maintenant le seuil des 5% des votes comme condition d'accès à la répartition des sièges.

Pour les élections communales, la clé utilisée (Imperiali) aboutit, dans une série de communes, à la constitution de majorités en sièges représentées par une minorité de voix (parfois de 45%, 43% voire 41%). En outre, certaines listes glanant jusqu'à 9 à 11% des voix ne sont parfois pas représentées au conseil.

"Pour mieux respecter le vote de l'électeur", les deux élus demandent cette fois, via une proposition de décret modifiant le Code de la démocratie locale, d'adopter une autre formule que la clé Imperiali, à savoir la clé D'Hondt.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
JT 19h30
en direct

La Une

JT 19h30