Elections communales: seulement 38,6% de femmes élues en Wallonie, à cause de leur place sur la liste?

Carmen Ramlot à Rouvroy: 4e au top 20 au niveau du taux de pénétration
Carmen Ramlot à Rouvroy: 4e au top 20 au niveau du taux de pénétration - © Tous droits réservés

En Wallonie

Dans le sud du pays, 2007 femmes ont été élues, soit 38,6% des élus (contre 34,9% en 2012). Une légère progression, mais on est encore loin de la parité qu'approche Bruxelles. A cause de leur place sur la liste? Malgré la parité, les femmes n'étaient en fait que 235 à être tête de liste, sur 1043 listes au total, contre 808 hommes donc.

Et quand elles étaient tête de liste, elles ont été élues plus souvent que les hommes: 79,6% contre 78% pour les hommes. Mieux, les 163 femmes têtes de listes élues ont même fait le premier score de leur liste!

En termes de voix de préférence, la candidate Carmen Ramlot à Rouvroy obtient 57,87% des voix. Ce qui en fait la 4e du top 20 au niveau du taux de pénétration. Non loin dans ce classement, on retrouve Catherine Mathelin à Herbeumont (52,97%), Anne Laffut à Libin (52,41%) et Jacqueline Galant à Jurbise (49,64%). Le taux de pénétration permet de mesurer la popularité d'un élu en tenant compte du nombre d'électeurs dans sa circonscription.

A 18 ans, l'élue la plus jeune est Sarah Rizzo sur la liste C.PLUS à Colfontaine avec 165 voix de préférence.

Au niveau des femmes qui vont enfiler l'écharpe du maïorat, les négociations sont toujours en cours dans de nombreuses communes. Caroline Taquin, à Courcelles, est déjà certaine de reprendre son poste de bourgmestre. Pour elle, "c'est avant tout son travail et sa ténacité qui l'ont amené à conserver un poste au premier plan".  

 

Du côté des élections provinciales, 96 femmes sont élues sur 223, ce qui représente 43% des élus (contre 32,7 en 2012).

A Bruxelles

Au total, 339 femmes ont décroché un siège lors des élections communales de dimanche. La gent féminine représente 48,8% des élus, selon les statistiques officielles. Il s'agit d'un record à ce niveau de pouvoir (41,5% en 2012; 42,2% en 2006). Les femmes sont majoritaires dans huit conseils communaux, à Auderghem, Ganshoren, Ixelles, Saint-Gilles, Uccle, Watermael-Boitsfort, Woluwe-Saint-Lambert et Woluwe-Saint-Pierre.

Avec 20 sièges sur 31 attribués à des femmes (64,5%), le conseil communal d'Auderghem compte le plus d'élues. A l'opposé, celui de Saint-Josse-Ten-Noode s'avère largement dominé par les hommes (19 élus, contre 10 élues; 34,5% de femmes).

Et pourtant, malgré cette nette coloration féminine, il n'y a pour le moment qu'une seule commune où l'on est sûr qu'elle sera dirigée par une femme: Molenbeek-Saint-Jean. Lors de la précédente législature, Molenbeek était déjà dirigée par une femme, Françoise Schepmans, mais aussi Ixelles, où la place de Dominique Defourny est plus que menacée...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK