Elections communales: le dépôt des listes, c'est la fin du mercato

Les listes ne sont pas encore acceptées, mais ensuite, la confrontation pourra commencer.
2 images
Les listes ne sont pas encore acceptées, mais ensuite, la confrontation pourra commencer. - © Tous droits réservés

A partir de ce jeudi et pour deux jours, les listes doivent être déposées pour les élections communales en Wallonie. En région bruxelloise, ce sera samedi et dimanche. Le dépôt des listes, une opération indispensable à ne pas rater.

Le dépôt des listes signifie, pour reprendre un terme footballistique, la fin du mercato. Plus moyen d'aller dénicher la perle rare, grande faiseuse de voix, une fois qu'une liste est déposée, tout est figé.

Le dépôt ne se fait pas n'importe où et n’importe comment. Dans chaque commune, il y a un président de bureau. Normalement, un juriste qui s'est proposé et dont le choix a été avalisé par l'administration communale.

Pour déposer une liste, il y a des critères à remplir. Soit elle est soutenue par deux conseillers communaux sortants, soit la liste a recueilli des signatures de citoyens. Si la commune compte, par exemple, entre 10 et 20.000 habitants, il en faut 50.

Durant 2 jours, les partis peuvent craindre de mauvaises surprises

Quelques jours plus tard, le même président de bureau avec des assesseurs, valide ou non les listes déposées. Il est par exemple vérifié si, parmi les signatures obligatoires, toutes les personnes habitent bien la commune. Un candidat peut aussi être refusé si, notamment, il n'a pas 18 ans accomplis le jour de l'élection ou s'il ne jouit pas de ses droits civils et politiques. Bref, durant 2 jours, les partis peuvent craindre de mauvaises surprises.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK