Elections: 38% d'abstention si le vote n'était plus obligatoire en Belgique

À Puurs, lors des élections du 25 mai 2014.
À Puurs, lors des élections du 25 mai 2014. - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Plus d'un Belge sur trois n'irait pas voter s'il n'y était pas obligé, selon le Grand baromètre RTL, Ipsos, Het Laaste Nieuws, VTM, et Le Soir, qui publie les résultats du sondage mardi.

Si le vote n'était plus obligatoire en Belgique, tant aux élections communales qu'aux législatives, les abstentionnistes seraient précisément 38%. Actuellement, les réfractaires ne sont pas plus de 10 % (au risque, d'ailleurs, de sanctions pénales).

L’abstention, c'est le refus d'un électeur de voter lors d'un scrutin, ou refus d'un membre d'une assemblée de participer à un vote au sein de l'assemblée.

Sans obligation, les Flamands seraient enclins à 63 % à se rendre aux urnes pour les communales et à 64 % pour les législatives.

Les Bruxellois connaissent un degré de motivation très comparable aux Flamands: 62 % effectueraient leur devoir citoyen pour les communales et 64 % pour les législatives.

En revanche, les Wallons sont légèrement en retrait par rapport aux autres régions : ils ne seraient que 58 % à voter aux législatives et 59 % aux communales.

Archive : JT 07/10/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK