Elections 2019 : Maxime Prévot tête de liste du cdH aux élections fédérales en province de Namur

Quelques candidats du cdH entourent Maxime Prévot
2 images
Quelques candidats du cdH entourent Maxime Prévot - © MAXIME ASSELBERGHS - BELGA

Le président du cdH, Maxime Prévot, sera la tête de liste du cdH aux élections fédérales en province de Namur, a-t-il indiqué samedi à Namur.

Son premier suppléant est Axel Tixhon, devenu bourgmestre de Dinant à l'issue des dernières élections communales.

"Il est de tradition que les présidents de parti se retrouvent à la Chambre, puisque c'est dans ce chaudron de la politique belge que les grands accords doivent se former", a expliqué M. Prévot. "En bonne intelligence, il a donc été convenu avec Benoît Dispa qu'il était légitime que je lui succède en tête de liste."

"C'est aussi à l'échelon fédéral que les liens entre flamands et francophones se nouent", a-t-il ajouté. "Il était donc logique ce soit là que je puisse impulser les politiques du cdH et être le porte drapeau de nos valeurs, afin que cela puisse percoler sur les autres niveaux de pouvoir".

Le bourgmestre de Namur et actuel député wallon n'a pas caché son ambition de cumuler les mandats, avec celui de député fédéral cette fois. En revanche, il a bien précisé qu'il ne désirait pas occuper de poste de ministre.

"Les électeurs connaissent mon engagement et ma force de travail", a-t-il affirmé. "J'espère que chacun comprendra que c'est un atout de pouvoir coupler ces deux postes, plutôt qu'un handicap. Par contre, je n'ambitionne pas une fonction ministérielle dès lors qu'il y a incompatibilité avec celle de bourgmestre et que je souhaite pleinement honorer ce mandat."

La santé, la cause environnementale, l'augmentation du pouvoir d'achat, la création d'un contexte favorable au développement socioéconomique et la lutte contre la pauvreté seront les principaux éléments du programme des humanistes, a encore souligné le député-bourgmestre.

"La santé touche tout le monde et le gouvernement actuel a fait des coupes sombres en la matière", a-t-il précisé. "Cela devient de plus en plus difficile de se soigner, alors que cela devrait être la première des libertés".

Comme c'est le cas actuellement, le cdH vise minimum un siège à la Chambre pour la province de Namur. Mais il pense pouvoir en conquérir davantage grâce à la popularité de M. Prévot et celle d'Axel Tixhon, qui a succédé à Richard Fournaux à la tête de la Ville de Dinant.

Le cdH vise "deux voire trois" élus namurois aux élections régionales

Benoît Dispa et Christophe Bastin tireront les listes du cdH aux élections régionales pour les arrondissements de Namur et Dinant-Philippeville, a annoncé le président du parti. Aux seconds rangs, on trouve deux jeunes révélations des élections communales, Charlotte Bazelaire et Anne-Caroline Burnet. "Au regard de l'équipe mise en place et des résultats des dernières élections communales, nous espérons pouvoir consolider nos deux élus (de la province namuroise, NDLR), voire décrocher un siège supplémentaire", s'est avancé Maxime Prévot.

"Je n'ai aucune amertume à passer du fédéral au régional, cela s'est fait très naturellement", a commenté le bourgmestre de Gembloux et actuel député fédéral, Benoît Dispa.

"J'ai été l'un des premiers à soutenir la candidature de Maxime Prévot à la présidence du cdH et aux élections fédérales, car c'est là qu'est sa place vu sa nouvelle position", a-t-il ajouté.

Charlotte Bazelaire, révélation des dernières élections communales à Namur, apprécie la "marque de confiance" et de "voir que les femmes sont de plus en plus mises en avant au sein du parti".

Celle qui se présentait pour la première fois aux électeurs cet automne et doit devenir échevine à mi-mandat, reprenant le flambeau de Baudouin Sohier (Bien-être et Relations humaines), espère aussi acquérir de nouvelles compétences. "Cette expérience au niveau régional me permettra de renforcer mes connaissances, pour mieux appréhender ma future fonction d'échevine", a-t-elle déclaré.

Pour l'arrondissement de Dinant-Philippeville, le cdH mise sur l'expérience de Christophe Bastin, bourgmestre d'Onhaye et sénateur, et sur la jeunesse d'Anne-Caroline Burnet. Celle-ci a elle un profil similaire à celui de Charlotte Bazelaire, puisqu'elle a obtenu un poste d'échevine à Philippeville à l'issue de sa première candidature, en octobre dernier.

Son premier suppléant sera Stéphane Lasseaux, bourgmestre de Florennes et conseiller provincial. A Namur, ce rôle revient à Isabelle Moinnet, actuelle députée au Parlement wallon et à la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK