Élections 2019 : les partis nationalistes cartonnent à la côte belge


Cliquez sur chaque entité pour afficher ses trois premiers partis.

Le nationalisme s’étend-il parmi les citoyens flamands de la côte belge? Si la région est particulièrement prisée par les francophones en saison touristique, les scores du dernier scrutin régional flamand peuvent en surprendre certains. Le Vlaams Belang est le premier parti à Ostende et occupe la seconde ou troisième position dans la plupart des communes du littoral.

Le Vlaams Belang est le gagnant des élections côté flamand, et la côte belge ne fait pas exception. On le trouve en seconde place des voix récoltées dans les communes de Middelkerke, Bredene et Blankenberge, voire en première place à Ostende. Seuls les habitants de Knokke et Coxyde ne semblent pas avoir accordé de place sur le podium à l’extrême droite, où ces derniers n’occupent "que" la quatrième place.


►►► Lire aussi : Francophones au littoral : vraiment bienvenus en français ?


Chiffres trompeurs

Le classement des trois premières places à lui seul ne permet pas de dégager une éventuelle tendance. Le Vlaams Belang parvient à occuper la première place à Ostende avec 20,90% des voix, mais il n’arrive qu’à la seconde place à Bredene avec pourtant 24,48%, la première place revenant au Sp.a.

Autre constat : les Flamands de la côte belge se dirigent vers les nationalistes de la N-VA lorsqu’ils ne votent pas à l’extrême droite, comme sur le reste du territoire flamand. En les regroupant, les partis séparatistes forment une écrasante majorité.

Les Belges francophones seront-ils encore les bienvenus à la côte ? Certains n’hésitent plus à passer la frontière pour rejoindre la côte d’Opale, en France, où 6 touristes étrangers sur 10 viendraient de Belgique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK