Elections 2019: le SPF Intérieur lance une enquête sur le problème informatique

Elections 2019: le SPF Intérieur lance une enquête sur le problème informatique
Elections 2019: le SPF Intérieur lance une enquête sur le problème informatique - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Le SPF Intérieur a décidé de lancer une enquête sur les problèmes techniques rencontrés à l'issue du scrutin dimanche en Wallonie et à Bruxelles, entre 17h et 19h30, confirme dans L'Echo mardi Peter Grouwels, porte-parole du SPF Intérieur.

L'objectif du SPF Intérieur est de déterminer où les problèmes sont réellement survenus, mais probablement sans sanction à la clé. Car "tous les résultats sont finalement arrivés" grâce à 700 interventions techniques, dont la moitié a été résolue par téléphone, souligne Peter Grouwels.

D'ailleurs, vers 21h, le taux de dépouillement des cantons des élections de 2014 a même été rattrapé, débouchant sur un petit pied-de-nez. "En fait, malgré la congestion rencontrée, on a au final terminé le dépouillement plus tôt qu'en 2014", nous apprend Peter Grouwels.

"Nous aurons le temps d'évaluer les procédures dans la semaine qui vient - c'est le temps que cela devrait prendre", ajoute le porte-parole.

"S'il ne faut pas minimiser ce qui s'est passé dimanche, globalement, on peut dire que les élections se sont bien passées", tempère-t-il encore, soulignant que "le couac informatique" rencontré lors des élections en 2014 "était 1.000 fois plus grave".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK