Elargissement du soutien proposé par les CPAS aux bénéficiaires en précarité énergétique

Elargissement du soutien proposé par les CPAS aux bénéficiaires en précarité énergétique
Elargissement du soutien proposé par les CPAS aux bénéficiaires en précarité énergétique - © Photo by Alex Perz on Unsplash

La mesure qui permet aux CPAS de soutenir les bénéficiaires qui remplacent leur chauffage électrique ou au charbon par un convecteur gaz est élargie de telle sorte que les centres pourront investir les moyens disponibles dans des actions curatives et préventives. Plus largement, les CPAS pourront amplifier leurs actions de prévention et de soutien vis-à-vis de leurs usagers en situation de précarité énergétique.

Le solde de 3,7 millions d'euros provenant du fonds convecteur gaz pourra être alloué à ces actions dans le cadre du fonds "gaz et électricité". Le ministre de l'Intégration sociale Denis Ducarme a signé vendredi un arrêté royal en ce sens.

Le solde de 3,7 millions d'euros découle d'un budget de 4 millions d'euros dégagé pour le fonds convecteur, en vertu d'une décision datant de 2007. Seulement 6,5% de ce budget ont été utilisés.

Prime pour remplacer son chauffage

Le fonds convecteur gaz permet aux personnes les plus démunies de bénéficier, via le CPAS, d'une prime de 2.000 euros maximum pour remplacer un chauffage à l'électricité ou au gaz par un convecteur gaz. Mais le public cible de cette mesure n'est généralement pas propriétaire de son logement, ce qui explique le faible succès de la mesure.

L'enveloppe disponible - le solde de 3,7 millions d'euros - permettra aux CPAS de mener des formations ou des diagnostics énergétiques mais aussi d'aider les personnes qui ne pourraient plus payer leurs factures de gaz ou d'électricité à apurer leurs dettes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK