Elargissement de la bulle en extérieur, enseignement : qu'attendre du Comité de concertation de ce vendredi ?

Le Comité de concertation se réunit à nouveau ce vendredi à 14h00 au Palais d’Egmont à Bruxelles afin de réévaluer la situation épidémique belge et éventuellement de décider d’éventuels assouplissements des mesures sanitaires. Une semaine après la "douche froide" de la réunion du vendredi 26 février, les chiffres des hospitalisations n’ont certes pas explosé, mais ils sont en augmentation. Voilà qui pourrait peut-être compliquer les discussions.

Traditionnellement, la semaine qui précède un Comité de concertation est marquée par différents souhaits d’assouplissements exprimés par l’un ou l’autre élu ou président de parti. Rien de tout cela cette semaine, le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke s’est contenté d’acter jeudi sur La Première la difficulté d’interpréter les chiffres. "L’explosion n’a pas eu lieu mais les chiffres grimpent", a-t-il déclaré.

A la Chambre, le Premier ministre Alexander De Croo est également resté prudent, mais il a annoncé un "plan plein air" consacré aux activités en extérieur. Ce point devrait être débattu au Comité de concertation : la possibilité de se rassembler à l’extérieur à plus de 4 personnes (la dénommée "bulle de 4").

Enseignement

Si des assouplissements des mesures sanitaires devaient être décidés, ils pourraient concerner l’enseignement secondaire et supérieur, avec le 15 mars en ligne de mire. Les universités et hautes écoles pourraient reprendre les cours en présentiel avec une jauge de 20%.

Pour l’horeca et l’événementiel, il faudra encore patienter, vraisemblablement jusqu’à la mi-avril. La réouverture des frontières pour les voyages non-essentiels ne devrait pas être abordée ce vendredi, l’arrêté ministériel édicté en ce sens reste jusqu’à nouvel ordre en vigueur jusqu’au 1er avril.

Reportage Jt sur la bulle de une personne (4 mars 2021):

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK