"Effectivement, ce n'était pas bon le dossier du photovoltaïque!"

"Je m’entends très bien avec Hervé Jamar, il a été président de la commission Energie du parlement wallon." Drôle de retour de balancier, en effet, entre les deux hommes. L’ex-ministre wallon de l’Energie, Jean-Marc Nollet, se retrouve désormais sur les bancs fédéraux de l’opposition. C’est à présent Hervé Jamar qui encaisse les coups. " La question n’est pas celle de ces compétences, c’est le silence du gouvernement ". Cette semaine, avec son collègue Kristof Calvo, le député Jean-Marc Nollet a donc été cherché des précisions auprès de la Cour des comptes. Pour noircir le tableau et jouer à se faire peur ? " Ce n’est pas un jeu, il y a là un véritable problème."

75.000 euros par emploi

Ecolo a fait marcher sa calculette. "59.000 emplois créés, pour 4,5 milliards d’euros mobilisés, cela fait 75.000 euros par emploi ", explique Jean-Marc Nollet. " Dans les PME, dans les associations, dans les communes, on fait 4 ou 5 fois plus d’emplois avec cet argent ! " Ce qui fait dire au chef de file Ecolo dans l’opposition que " ce gouvernement fait donc un cadeau aux entreprises de 75.000 euros par emploi "

" Je n’ai jamais fui "

S’il pointe des "erreurs" dans le budget fédéral actuel, Jean-Marc Nollet reconnaît aussi des erreurs dans sa gestion du dossier photovoltaïque. " Effectivement que c’était pas bon ce dossier là ! " Je reconnais que c’était compliqué comme écologiste de faire marche arrière, en subventionnant moins les énergies renouvelables. " Hervé Jamar sera content. Ce dossier a-t-il pourri la campagne électorale ? " J’ai une part de responsabilité dans l’échec. Je n’ai jamais fui cela."

Une présidence unique pour Ecolo ?

Après l'échec électoral, Ecolo a lancé un travail de remise en question. Dans le rapport final, on retrouve différentes pistes de réflexion. Les verts réfléchissent-ils à instaurer une présidence unique plutôt que le binôme actuellement en vigueur? "Vous êtes bien informés" répond Jean-Marc Nollet, confirmant ainsi que le débat est en cours. Alors, lui, est-il pour ou contre ? Pas de réponse. "Je ne serai en tout cas pas candidat".

Syndrome de Stockholm

Pas un jour, sans une polémique fédérale. Aujourd'hui, c'est Jan Jambon qui a été au coeur de l'actualité. Selon le vice-premier ministre N-VA, des notes secrètes existeraient sur une révision de la Constitution. Pour Jean-Marc Nollet, le volet communautaire est bel et bien présent. "C'est une arnaque !". Le premier ministre, Charles Michel a pourtant toujours martelé que toute demande institutionnelle avait été évacuée. "Le MR, rétorque Jean-Marc Nollet, dans cette suédoise, subit le syndrome de Stockholm".

Th. Gadisseux

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK