Ecolo rêve de fusion avec Groen qui tempère

Le duo de coprésidents sortant d'Ecolo, Olivier Deleuze et Emily Hoyos, revient lundi dans Le Soir sur le bilan du parti et esquisse quelques pistes pour l'avenir alors qu'il s'effacera dimanche au profit d'une nouvelle équipe. Il rappelle notamment la nécessité pour Ecolo de se rapprocher de Groen. Olivier Deleuze va jusqu'à envisager un parti unique. "Je trouverais ça bien, dans ce monde de racrapotage communautariste, d'aller en sens inverse", dit-il. Et de conclure: "On a un même projet ou non? Si oui, une seule structure!"

L'ancien coprésident d'Ecolo Jean-Michel Javaux avait déjà évoqué l'hypothèse de la création à terme d'un parti fédéral avec Groen dont il pourrait assumer la présidence aux côtés de Kristof Calvo.

Or s'il plaide également en faveur d'un approfondissement du rapprochement avec les verts francophones, le chef de groupe Ecolo-Groen Kristof Calvo tempère la volonté de certains de faire de la fusion des structures une priorité. Interrogé sur le site internet de La Libre, Kristof Calvo insiste sur la collaboration entre les deux partis écologistes. "Cela se fait au jour le jour, de manière intensive", dit-il, évoquant le travail à la Chambre et au Sénat, l'élaboration de listes communes lors d'élections, l'organisation de conférences de presse, et "un travail dans l'ombre encore plus actif". Selon lui, "dans le contexte politique actuel, l'objectif est de montrer qu'il y a une alternative, que des solutions pour les citoyens existent" mais en revanche, "la priorité n'est donc pas de s'investir dans nos propres structures, notre fonctionnement interne". Le chef de groupe préfère insister sur la nécessité de renforcer la collaboration, surtout à Bruxelles.

La présidente de Groen, Meyrem Almaci évacue également l'idée d'une fusion entre les deux partis. "Une fusion n'est pas à l'ordre du jour", indique-t-elle lundi dans le quotidien De Standaard. Selon elle, il s'agit pour les deux formations "d'examiner comment rendre possible une collaboration plus intense".

Avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK