Ecolo: "Il est encore possible de contrer l'achat de l'Avenir par Tecteo"

Emily Hoyos et Olivier Deleuze rappellent que l'intercommunale Tecteo est une vraie nébuleuse
Emily Hoyos et Olivier Deleuze rappellent que l'intercommunale Tecteo est une vraie nébuleuse - © DENIS VASILOV - BELGA

Dans un communiqué de presse signé par Emily Hoyos et Olivier Deleuze, le Bureau politique d’Ecolo dit avoir examiné lundi matin la situation particulièrement problématique née de la décision de rachat du groupe l’Avenir par Tecteo. Ecolo dénonce le jeu de dupes en cours depuis vendredi et les tentatives de manipulation du PS et du MR.

"Que chacun assume ses décisions, Ecolo n’a pas voté le rachat de l’Avenir par Tecteo. C’est une décision qui a été prise le Comité de gestion exécutif, composé exclusivement des trois partis traditionnels" lance le communiqué. Comme une réponse à Olivier Maingain (FDF) qui appelait les administrateurs de Tecteo issus du MR et d'Ecolo à démissionner. 

Ecolo rappelle également dans son communiqué "qu’il n’est pas trop tard et lance un appel aux amis de la liberté de la presse. Une majorité est en effet encore possible pour contrer ce projet qui doit encore être validé par le CA, où siège par contre Ecolo".

Charles Michel avait dénoncé le risque de "berlusconisation" des médias francophones. Ecolo saute sur la balle : "Si la colère de Charles Michel n’est pas qu’électorale, Ecolo l’appelle à passer de l’indignation aux actes et à réveiller ses  administrateurs, manifestement anesthésiés".

Les verts en appellent aussi "à la création d’une haute autorité de régulation qui puisse fixer des règles claires en matière de concurrence, de monopole et d’éthique". Et rappellent "qu’au centre de la manœuvre de ce rachat, il y a Tecteo, une intercommunale qui fonctionne comme une vraie nébuleuse. Ecolo n’a de cesse d’interpeller le Ministre des pouvoirs locaux pour que la transparence soit enfin faite et que cette intercommunale se recentre sur ses missions de base de service aux communes et à leurs habitants". 

A. Dg. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK