Ecolo en nette hausse dans les sondages: I. Durant prudente

Pour Isabelle Durant, il ne faut pour l'instant n'en tirer aucune conclusion, "rien n'est fait". "On verra ça le 7 juin au soir et pas avant". La sénatrice Ecolo concèdera tout de même qu'il s'agit là d'une "tendance plutôt encourageante".

Pour Isabelle Durant, les gens en ont sans doute marre des "emplâtres sur des jambes de bois" pour faire face aux crises comme ils en ont marre des aberrations écologiques et économiques.Et de parler d'une "relance verte" pour une meilleure manière de faire.  

Quant à savoir si les verts devront faire partie des majorités si cette tendance se confirme: "Ecolo doit peser sur le cours des choses, c'est clair !" répond Isabelle Durant. Les verts prendront  leurs responsabilités en fonction des résultats. Pas question d'ailleurs de "tracer les majorités" avant même que le scrutin n'ait commencé et d'affirmer qu'Ecolo va aux élections "les mains libres".

On a aussi abordé l'arrivée de Jean-Claude Defossé au sein du parti et il semble clair qu'il existe une volonté pour que l'ancien journaliste de la RTBF soit élu à Bruxelles. 

Une fiscalité plus juste

Interrogée sur un éventuel plan d'austérité pour redresser les finances fédérales, Isabelle Durant annonce qu'il va bien falloir, un moment donné, revenir à l'équilibre budgétaire. Pour y arriver, elle préconise des "aspects de relance" avec notamment des créations d'emplois et une fiscalité "plus juste". Celle-ci devrait permettre de "mieux faire payer les pollutions, elle doit faire mieux participer les revenus du capital, elle doit aussi, par exemple, sur certains aspects, soutenir les entreprises mais avec plus de conditions". Il faut aussi mieux lutter contre la fraude ou l'arriéré fiscal. 

Pour la co-présidente, la crise n'est pas responsable du déficit budgétaire, elle est seulement venue s'ajouter comme problème. "La crise budgétaire vient plutôt des années pendant lesquelles, alors que les résultats étaient meilleurs, on n'a pas fait les économies nécessaires, on a lâché la bride, on a pas alimenté le fonds de vieillissement pour les pensions".

(C. Biourge)

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK