Du syndicalisme musclé, de la brique et Jo Cornu dans "les Décodeurs"

Du syndicalisme musclé, de la brique et Jo Cornu dans "les Décodeurs"
3 images
Du syndicalisme musclé, de la brique et Jo Cornu dans "les Décodeurs" - © NICOLAS LAMBERT - BELGA

L’Invité - François Gemenne

Sus aux climato-sceptiques ! A quelques semaines de la COP21, la grand- messe climatique qui se tiendra à Paris en décembre prochain, les relations entre croyants et sceptiques n’ont jamais été aussi orageuses. Philippe Verdier, monsieur météo de France Télévision, en sait quelque chose. Viré manu militari pour avoir relativisé les conséquences du réchauffement climatiques et les prévisions des climatologues du Giec.

Alors le réchauffement climatique, le nouveau dogme ? A ne pas remettre en cause sous peine d’excommunication grave ? Et puis quoi, est- ce que cette COP21 va vraiment servir à quelque chose ? On en parle avec François Gemenne de l’Université de Liège, également chercheur à l’Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri). Il enseigne la géopolitique du changement climatique et la gouvernance des migrations à Sciences Po Paris et à l’ULB.

 

La com’ :

Les fin décodeurs de la com’ d’Alain Gerlache, à savoir Eric Biérin Expert en communication politique ; Marc Janssen Consultant en communication et Dave Sinardet, Professeur de communication politique VUB et St Louis, décrypteront notamment la communication des syndicats, après une semaine socialement très lourde. On y parlera aussi politique internationale avec la venue d’un nouveau premier ministre au Canada.

 

 

Face à Face : Un chirurgien n’a pas pu intervenir à temps pour opérer une patiente en urgence, et un homme est mort des suites d’un infarctus. Peut-on dire qu’il y a là 2 victimes du blocage d’une autoroute en région liégeoise par la FGTB ? La FGTB l’avoue, son action a " foiré ". Pourquoi ? Le message des raison du mouvement n’est pas passé. D’ailleurs, désormais la FGTB ne couvrira plus ce type d’action. Faut-il responsabiliser les syndicats ? Limiter ou codifier le droit de grève ? Faut-il changer de stratégie de la colère syndicale ? Thierry Bodson – FGTB Wallonne- et Jean-Luc Crucke, vice-président du MR, seront face à face

A table

Octobre rose : le mois des mammographies et des échographies. Le mois pour encourager les femmes à faire le test de dépistage du cancer du sein. Chaque année, le cancer du sein touchera au moins 1 femme sur 8 en Belgique. Et l’annonce du diagnostic restera un des pires jours de leur vie. Pourtant, le taux de rémission du cancer du sein est parmi les plus élevé. A condition que la maladie soit détectée à un stade précoce.

Cécile Weiss , du duo Cécile et Sophie – est désormais guérie du cancer du sein. Aujourd’hui, elle se bat pour que les femmes prennent conscience de l’importance de la prévention et elle vient en aide aussi à toutes celles touchées par la maladie.

Son message ? Il y a une vie pendant et après le cancer du sein.

 

Les Editos : Philippe Lawson, journaliste à " l’Echo ", sera en compagnie de Béatrice Delvaux (rédactrice en chef " Le Soir ") et de Pierre Kroll pour décortiquer quelques sujets d’actualité de la semaine.

 

Débat : le logement

Le gouvernement bruxellois et ensuite le gouvernement wallon ont initié une réforme fiscale qui touche à l’immobilier. Au bac le bonus Logement. La déductibilité fiscale des emprunts hypothécaires, c’est bientôt terminé. Même si on ne change rien aux contrats existants, est-ce une tuile pour la brique, pour l’accès au logement ? Une bonne ou une mauvaise chose pour le prix de l’immobilité ? Qui va perdre, qui va gagner ? Pourquoi de mesures différentes à Bruxelles et en Wallonie ? Quel impact sur le portefeuille ? Les finances publiques en sortent-elles gagnantes ? Et les propriétaires ? Et les locataires ? Le syndicat des locataires parlent de " bain de sang locatif " Le ton est donné….

Guy Vanhengel – Open VLD – Ministre bruxellois du Budget

Paul Furlan – PS – Ministre wallon du Logement

José Garcia – Syndicat des locataires

Eric Mathay – Syndicat National des propriétaires

 

La grande Interview : Jo Cornu, le patron de la SNCB sera l’invité de Baudouin Remy. Il réagira à ces grèves tournantes, au refus de la CGSP de négocier un service minimum. Jo Cornu tapera-t-il du poing sur la table du gouvernement ? A l’aube de la conclusion du contrat de gestion de la SNCB, il retape en tout cas sur le clou de la flexibilité des tarifs pour la SNCB et il estime que dans la répartition des économies ( 3 milliards) Infrabel pourrait en faire un peu plus…

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK