Doel/Tihange: Jan Bens lui-même ne sait pas si les centrales redémarreront

Lors d'une séance précédente, Electrabel avait reconnu qu'il y avait plus de défauts et qu'ils étaient plus grands qu'il ne le pensait au début, quand les premières micro-fissures ont été détectées. Selon l'électricien, ces défauts n'ont toutefois pas évolué.

M. Bens est du même avis. "Nous sommes certains qu'il n'y a pas de nouveaux défauts et qu'ils n'ont pas évolué", a-t-il dit. Les nouvelles données relèvent de mesures plus fines et d'interprétations plus prudentes.

Les interrogations demeurent néanmoins chez les députés. Lorsque les deux réacteurs ont été relancés en 2013, avant d'être à nouveau arrêtés, le degré de certitude devait également être de 100%, a fait remarquer Jean-Marc Nollet (Ecolo). L'ancien secrétaire d'Etat à l'Energie, Melchior Wathelet (cdH), a dit quant à lui ressentir un sentiment "désagréable" dans ce dossier.

Electrabel mène les derniers tests. Ils seront ensuite soumis à un panel international d'experts.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK