Pénurie d'électricité: Doel 1 ne redémarrera pas avant fin janvier, incertitudes autour de Doel 2

Doel 1 ne redémarrera pas avant fin janvier
Doel 1 ne redémarrera pas avant fin janvier - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

La ministre fédérale de l'Energie, Marie-Christine Marghem (MR),  confirme à la RTBF que le réacteur nucléaire sera relancé plus tard qu'annoncé par Engie-Electrabel. Doel 1 ne produira pas d'électricité avant "fin janvier, selon les meilleures estimations". Le réacteur nucléaire devait théoriquement être relancé le 11 décembre. Doel 1 est à l'arrêt pour procéder à la maintenance du réacteur. 

Marie-Christine Marghem évoque un calendrier "contrariant". Car la Belgique craint une pénurie d'énergie cet hiver. Ce prolongement inattendu de l'arrêt de Doel 1 augmente la probabilité d'un "black-out". 

D'après la porte-parole d'Engie-Electrabel, les travaux à réaliser sur une conduite sont plus importants et complexes que prévus. Une fuite avait été constatée sur cette conduite en avril 2018. Il s'agit d'une conduite acheminant de l'eau dans le service de réserve de refroidissement du réacteur. 

La ministre de l'Energie réunit donc ce mercredi 14 novembre la "task-force" qui regroupe les acteurs du secteur afin d'assurer l'approvisionnement du pays en électricité. "Les mois de janvier et février restent préoccupants. L'approvisionnement pour le mois de décembre est garanti", explique Marie-Christine Marghem. Seuls deux des sept réacteurs nucléaires fonctionnent en ce moment. 

Des incertitudes autour Doel 2 

Doel 2 est également à l'arrêt actuellement pour des raisons de maintenance. Ce réacteur doit théoriquement redémarrer le 31 décembre. Le robot qui doit participer à l'inspection du réacteur va débuter son travail. Il livrera ses résultats à la fin du mois de novembre. La ministre de l'Energie redoute que Doel 2 soit également maintenu à l'arrêt plus longtemps. "On va l'envisager pour gérer cette difficulté potentielle".

La VRT a indiqué mercredi soir sur bases de déclarations de Willy De Roovere, ex-directeur de l'AFCN, qui jugeait un redémarrage de Doel 2 en décembre "peu probable". Une information démentie par Engie Electrabel, affirmant que le calendrier de cette reprise des activités du réacteur le 31 décembre était maintenu. "C'est la meilleure estimation possible pour le moment", explique l'exploitant Engie Electrabel.

"Il s'agit d'un processus évolutif. Nous sommes dépendants de l'avancement des travaux mais aussi des décisions et autorisations de l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN)", ajoute la porte-parole pour justifier l'incertitude qui gravite sur ce dossier. Il a également déclaré que si modification d'agenda il devait y avoir, ils l'annonceraient officiellement bien assez tôt.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK