Division dans la majorité sur les prépensions chez Carrefour: Peeters tient tête à la N-VA et l'Open Vld

Division dans la majorité sur les prépensions chez Carrefour: Peeters tient tête à la N-VA et l'Open Vld
Division dans la majorité sur les prépensions chez Carrefour: Peeters tient tête à la N-VA et l'Open Vld - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Le ministre fédéral de l'Emploi Kris Peeters a remis à sa place son homologue flamand Philip Muyters qui a annoncé qu'il remettrait un avis négatif contre l'attribution du régime de chômage à 56 ans avec complément d'entreprise aux travailleurs congédiés par Carrefour. "En tant que ministre de l'Emploi, je respecterai la loi", a-t-il indiqué, applaudi par son groupe politique et l'opposition.

La N-VA et l'Open Vld ne sont pas favorables à cette option du protocole d'accord qui, bien qu'autorisée par le cadre légal et social, ne correspond pas à l'ambition de ces deux partis de voir tous les travailleurs âgés conserver un emploi plus longtemps.

Interrogé à la Chambre, le ministre Peeters a suspecté le ministre flamand N-VA de se laisser aller à des "a priori idéologiques" et à une "récupération politique" alors que précédemment il a donné à cinq reprises, et sans sourciller, son feu vert pour l'octroi d'un régime de chômage avec complément d'entreprise, plus que les ministres wallon (à 4 reprises ) et bruxellois (à 2 reprises).

"Profitariat"

Le ministre CD&V a dénoncé l'attitude de ceux qui tentent de semer le trouble, en utilisant une image de "profitariat" pour décrire la tragédie qui frappe un millier de caissières à temps partiel gagnant entre 900 et 1.100 euros par mois. "Certains disent qu'elles ont gagné au lotto mais ces personnes ne peuvent vivre de leur soit-disant rente, elles veulent travailler", a-t-il dit, égratignant au passage l'action politique de son collègue Muyters. Quatre prépensionnés sur cinq n'ont reçu aucune offre d'emploi en un an alors que, par ailleurs, les sanctions visant les prépensionnés qui contournent leur obligation de disponibilité sur le marché de l'emploi ont diminué de 63% depuis que le VDAB a repris cette compétence de l'Onem, a-t-il détaillé.

Les députés N-VA et Open Vld ont affiché leur insatisfaction après la réponse du ministre CD&V. "Il faut à un moment donné arrêter un tel système et rester actif jusqu'à ses 65 ans", a indiqué Jan Spooren (N-VA). "Je suis déçu. Il n'y a pas de réponses à mes questions sur ce qui va se passer. Les populistes sont ceux qui surfent sur l'émotion des caissières", a renchéri Egbert Lachaert (Open Vld) sous les applaudissement des libéraux - y compris le vice-premier ministre Alexander De Croo - et de la N-VA.

Constatant une nouvelle division au sein du gouvernement, l'opposition a salué le courage du ministre Peeters. "Ayez le courage d'aller jusqu'au bout", lui a lancé la cheffe de groupe cdH Catherine Fonck, dénonçant, en dépit du chahut provoqué par les nationalistes, un "petit jeu pathétique de la N-VA et de l'Open Vld sur le dos des gens".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK