Digital, écoles, environnement...: feu vert de l’Europe pour près de 6 milliards d’euros de subventions pour les projets en Belgique

C’est un feu vert officiel. La Commission européenne a donné une évaluation positive du plan de relance et de résilience de la Belgique. Concrètement, c’est une enveloppe de 5,9 milliards d’euros de subventions qui va être rapidement transférée au gouvernement fédéral pour financer la relance de l’après-Covid. Une enveloppe qui est destinée à soutenir essentiellement des projets innovants sur le plan de la transition verte et numérique.

En particulier, le plan belge prévoit en faveur du climat des projets de rénovations énergétiques à grande échelle et des projets destinés à rendre plus écologique le transport routier. Sont prévus et approuvés également l’accroissement de la numérisation de l’administration publique, un renforcement de la cybersécurité.

Globalement le plan européen et les budgets octroyés sont conditionnés par des réformes pour rendre les dépenses publiques plus efficaces et durables, et améliorer l’éducation et la formation à travers le pays.


►►► A lire aussi : Tram, métro, école de Biotech, hydrogène, recyclage… Plan de relance en Wallonie : deux milliards d’euros de projets


 

Nombreuses mesures orientées vers la transition verte : transports, écoles, plateforme en mer du Nord pour l’éolien

3 images
Plateforme offshore mer du Nord © Belga

La moitié des investissements prévus concernent des mesures ayant un impact sur le climat. C’est mieux que le minimum des 37% réclamé par l’Europe, a souligné Ursula Van Der Leyen lors de la présentation du plan.

Parmi les projets soutenus on pointera la rénovation énergétique des bâtiments résidentiels et publics ce qui va notamment permettre d’adapter les écoles aux normes en matière environnementale, un réel plus aussi pour le confort des élèves et du personnel.

Egalement retenus, les projets en matière de mobilité durable, plus de 300 bus verts seront mis en circulation ainsi que la création et réhabilitation de 1500 km de pistes cyclables. On retiendra des importants projets soutenus celui du tram à Liège et celui d’une plate-forme en mer du Nord pour connecter 2,1 GW d’électricité éolienne offshore vers la Belgique.

Un quart des subventions pour des projets liés à la transition digitale

3 images
Première mondiale Anvers (mai 2021) fibre optique et réseaux hautes performances ©  BELGA JONAS ROOSENS

La transition numérique se voit allouer 27% des fonds (20% étaient requis), notamment pour le développement de la 5G et de la fibre (en Région wallonne spécifiquement), mais aussi pour soutenir la numérisation des écoles, des administrations, de la Justice et de la Santé (585 millions), la formation et l’inclusion au numérique (277 millions), ou encore la cybersécurité (79 millions) : "Le focus sur l’amélioration des compétences numériques et l’accès au marché du travail pour les groupes vulnérables devrait avoir un impact positif sur l’emploi et contribuer à la mise en œuvre du pilier européen des droits sociaux", pointe la Commission. 

La crise sanitaire a révélé l’urgence de former les citoyens au numérique. Si beaucoup, grâce au digital, ont pu continuer à travailler depuis chez eux, effectuer leur démarche administrative, maintenir des liens sociaux à distance, d’autres, les oubliés du numérique, sont encore un peu plus exclus de ce monde virtuel. En Région bruxelloise, 40% de la population, soit plus de 300.000 Bruxellois entre 16 et 74 ans, sont en vulnérabilité numérique

Bonne gouvernance, les réformes engagées par la Belgique sont jugées positives

Les défis économiques et sociaux que la Commission a pointés du doigt ces deux dernières années pour la Belgique sont largement pris en compte, considère l’exécutif européen, notamment à travers des mesures de contrôle des dépenses publiques, la soutenabilité budgétaire et sociale des pensions, etc. Bref, "le plan représente une réponse globale, adéquate et équilibrée à la situation économique et sociale de la Belgique".

Bémol important, faute d'accord au plus haut niveau en Belgique, la réforme fiscale ne figure pas dans le calendrier de réformes structurelles convenu entre la Belgique et la Commission européenne pour le plan de relance et de résilience validé ce mardi par l'exécutif européen, au contraire de la réforme des pensions. Les engagements belges de réformes structurelles sont ceux pris dans l'accord de gouvernement et qui sont distants de moins d'un an, a indiqué mardi le secrétaire d'État pour la Relance Thomas Dermine, le calendrier des réformes sera dès lors différent: "Il y a un engagement pour présenter une réforme des pensions d'ici la fin de l'année, qui sera discutée l'année prochaine", confirme M. Dermine. Pour la réforme fiscale, l'idée est de "discuter un texte d'ici la fin de la législature pour une réforme fiscale globale dans les prochaines années, mais sans s'engager à un aboutissement d'ici la fin de la législature", a-t-il ajouté, interrogé sur ce point par Belga.

770 millions d’euros devraient être versés rapidement à la Belgique, un calendrier fixé pour les réformes

Les États membres (Conseil) doivent maintenant valider le plan d’ici un mois, ce qui permettra à la Commission de verser rapidement au budget belge 770 millions d’euros de préfinancement pour le lancement du plan dans sa globalité.


►►► Le métro de Charleroi se prolongera bien vers le futur grand hôpital à Gilly


La Belgique pourra ensuite solliciter de nouvelles tranches, dans le respect de balises et d’objectifs convenus avec la Commission. Si les premières évaluations sont positives, le pays peut envisager de recevoir 847 autres millions dès le deuxième trimestre 2022. 

Le tout fait l'objet de balises et d'objectifs qui seront vérifiés tous les six mois indique le secrétaire d'État pour la Relance Thomas Dermine, ce qui met la pression sur les entités belges concernées: "car comme il faut exécuter les projets très vite - au plus tard d'ici à 2026, mais déjà avec 60% des montants d'ici à fin 2023, ils doivent être très mûrs pour pouvoir se lancer dès que la Commission nous financera la première tranche cet été".

Reportage dans notre 13h :

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK