La clé du coffre pour S. Vanackere, une éolienne pour M. Wathelet

Paul Magnette a donné une éolienne à son succeseur Melchior Wathelet
2 images
Paul Magnette a donné une éolienne à son succeseur Melchior Wathelet - © RTBF

C'est le moment du passage de témoin entre anciens ministres du gouvernement Leterme et nouveaux du gouvernement Di Rupo. Ce mardi, Didier Reynders et Steven Vanackere se sont échangés les clés de leurs cabinets, tandis que Paul Magnette remettait une éolienne à son successeur Melchior Wathelet.

Après la passation de pouvoir entre Yves Leterme et Elio Di Rupo ce mardi, c’est au tour des autres ministres de prendre leurs nouveaux quartiers. Didier Reynders et Steven Vanackere ont échangé leurs compétences. Le premier a cédé avec réticence son poste aux Finances : le CD&V avait pression pour obtenir ce portefeuille. Didier Reynders a donc remis symboliquement ce mercredi la clé du coffre des Finances à son successeur Steven Vanackere. Pendant ce temps, devant le 12, rue de la Loi, face au Théâtre du Parc, les déménageurs étaient au travail.  

Didier Reynders quitte son bureau des Finances, qu’il occupait depuis 1999. Au cours de ces 12 années, il se souvient des deux moments importants : les attentats du 11 septembre et la crise financière et bancaire en 2008, comme il l’explique dans la vidéo ci-contre.

Ensuite, un chef de la diplomatie a chassé l'autre: après 2 années au poste de premier diplomate du pays, Steven Vanackere a passé le flambeau à Didier Reynders. Il a symboliquement remis à son successeur, dans son cabinet de la rue des petits Carmes, une demi-douzaine de clés donnant accès à ce vaste département - dont "celle du garage" -, en présence de quelques-uns de leurs proches collaborateurs et de nombreux journalistes. Steven Vanackere, a souhaité beaucoup de succès au nouveau chef de la diplomatie belge.

RDC : D. Reynders espère qu’il n’y aura pas trop de perturbations

La première déclaration comme ministre des Affaires étrangères de Didier Reynders était consacrée à la République démocratique du Congo (RDC). Il a exprimé l'espoir que l'annonce des résultats provisoires complets de l'élection présidentielle de la semaine dernière - désormais attendue ce jeudi - se passe sans "trop de perturbations", alors que tout le pays, à commencer par sa capitale, Kinshasa, retient son souffle et craint une éruption de violences.

"Il y a une situation sur place qui semble relativement bien maîtrisée", a-t-il déclaré. "Nous avons des premiers signaux assez positifs", a assuré Didier Reynders. "J'espère que l'on va pouvoir éviter trop de perturbations et que la suite se passera bien", a-t-il ajouté en référence à la publication attendue en janvier des résultats des élections législatives qui se sont tenues simultanément.

Il a éludé une question sur l'envoi éventuel de troupes belges en RDC pour protéger ou évacuer les ressortissants belges et étrangers en cas de troubles. "Nous verrons avec le Premier ministre", a-t-il indiqué.

"Nous avons déjà une présence sur place", a rappelé le nouveau chef de la diplomatie belge, dans une allusion sans doute aux quelque 90 militaires belges déployés près de Kindu, le chef-lieu de la province du Maniema, pour encadrer la formation d'un bataillon des Forces armées de la RDC (FARDC) et à l'avion de transport C-130 "Hercules" affecté à la Mission de l'ONU pour la stabilisation de la RDC (Monusco).

Paul Magnette offre une éolienne

Paul Magnette a aussi fait ses caisses ce mercredi, et il a remis les clés de son cabinet à celui qui lui succède, le cdH Melchior Wathelet. Paul Magnette a aussi offert une éolienne miniature et un autocollant "Nucléaire, non merci" au nouveau secrétaire d'Etat en charge de l'Environnement, de l'Energie et de la Mobilité.

RTBF

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK