Didier Reynders commissaire européen: quelles sont les 5 étapes qu'il lui reste à franchir?

Charles Michel a fait savoir ce samedi soir que le gouvernement fédéral propose Didier Reynders pour le poste de Commissaire européen. La Belgique devait désigner son candidat à la présidence finlandaise de l'UE pour le lundi 26 août 2019. Mais il reste une série d'étapes avant que le libéral puisse effectivement entrer en fonction:

1°) Rencontre avec la présidente de la Commission

La première étape sera déjà ce lundi, avec sans doute une rencontre dans l'après-midi entre Didier Reynders et la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen ("que je connais très bien puisqu'elle était ma collègue à la Défense jusqu'en juillet dernier", commente Didier Reynders).

2°) Approbation de l'ensemble de la liste par les chefs d'état européens

La liste des commissaires et vice-présidents doit ensuite être approuvée par tous les chefs d’État et de gouvernement de l’UE, réunis au sein du Conseil européen. Un veto, et tout est à recommencer.

3°) Auditions devant les commissions du Parlement européen

Chaque candidat doit se présenter devant la commission parlementaire responsable du portefeuille qui lui est destiné. Des auditions parfois très "dures". Les membres de la commission se prononcent sur les capacités du candidat pour le poste prévu.

4°) Approbation par le Parlement européen en plénière

Une fois que les 27 candidats ont été acceptés, le Parlement dans son ensemble vote pour approuver ou non toute l'équipe.

5°) Nomination officielle par le Conseil européen

Dernière étape: les commissaires sont nommés par le Conseil européen.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK