L'abc des élections: Walen Buiten (L'affaire de Louvain)

Walen Buiten (L'affaire de Louvain): l’épisode dit du "Walen Buiten" est un moment majeur de l’histoire communautaire de la Belgique. Il va mener à la scission de l’Université de Louvain. Il va, à la fois, engendrer la création de nouveaux partis à base communautaire et sera également à l’origine de la scission des partis traditionnels en une aile francophone et néerlandophone. In fine, l’évènement sera un des déclencheurs qui mènera à la réforme institutionnelle de 1970. Le premier pas vers la fédéralisation de l’Etat belge.

"Walen Buiten" ("Les Wallons dehors") est un slogan flamingant né au début des années 60. De plus en plus d’étudiants suivent des études supérieures. L’Université Catholique de Louvain (Leuven), en Flandre donc, comporte des sections en français et des sections en néerlandais.

Mais, dès les années 60-61, l’université doit se développer pour accueillir la demande croissante d’inscriptions. Pour récupérer l’espace de la section francophone de l’Université, certains étudiants flamands commencent à scander ou à mettre des calicots "Walen buiten" ("les Wallons dehors"). Cette contestation va prendre de plus en plus d’ampleur.

En 1966, l’épiscopat, le clergé et les évêques de Belgique se prononcent unanimement pour que les sections francophones et néerlandophones demeurent à Louvain. Mais dès 1968, certains évêques flamands se prononcent en faveur de l’unilinguisme (flamand) à l’UCL. "L’affaire de Louvain" va éclater pour de bon.

Cette année-là, de très importants rassemblements d’étudiants scandant "Walen buiten" vont avoir lieu à Anvers et à Louvain. La tension devient vive, sur le terrain mais également au gouvernement.

A tel point que le gouvernement PSC/PLP (social-chrétien/libéral) de l’époque chute: le Parti social-chrétien (encore unitaire) au pouvoir, est profondément divisé sur cette brûlante question communautaire. Le Premier ministre du gouvernement Paul Vanden Boeynants (francophone), est contraint de remettre sa démission au Roi en février 1968.

Le PSC et le CVP seront alors créés suite à la scission du Parti social chrétien. Les libéraux vont faire de même au début des années 70. Les socialistes, eux, ne se diviseront qu'en 1978.

Cette crise va aussi être à l’origine de la création ou de la montée en force de certains partis communautaristes. Le Rassemblement Wallon (RW) est créé dès 1968. Aux élections cette même année, le Rassemblement Wallon, le FDF et la Volksunie remportent chacun un succès tout à fait nouveau. Le poids des partis communautaires ressort donc considérablement renforcé de cet épisode.

Au niveau universitaire, les francophones de l’Université de Louvain vont finalement devoir déménager ce qui va entraîner la fondation d’une ville nouvelle : Louvain-la-Neuve, qui accueillera l’implantation francophone de l’UCL. Dès 1969, l’ULB et la VUB vont également être progressivement scindées.

RTBF

Les archives

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK