DG Personnes handicapées: le budget promis par Zuhal Demir n'a pas été débloqué

DG Personnes handicapées: le budget promis par Zuhal Demir n'a pas été débloqué
DG Personnes handicapées: le budget promis par Zuhal Demir n'a pas été débloqué - © Tous droits réservés

Mi-novembre, la N-VA Zuhal Demir, qui était alors secrétaire d'Etat en charge des personnes handicapées, avait promis un budget de 2,5 millions d'euros pour permettre à la direction générale Personnes handicapées du SPF Sécurité sociale d'assurer ses missions. Mais depuis lors, ce budget n'a pas été débloqué et la DG est toujours aussi inaccessible, a appris lundi l'agence Belga.

Lundi matin, une vingtaine de professeurs d'université ont publié dans Le Soir et De Standaard une lettre ouverte adressée au ministre Kris Peeters, qui a récupéré la compétence de Zuhal Demir en matière de personnes handicapées, et au président du SPF Sécurité sociale, Frank Van Massenhove. Ils y dénoncent le "scandale qui dure depuis des années" de l'inaccessibilité de la DG Personnes handicapées ainsi que ses retards dans le traitement des demandes, lesquelles émanent de personnes "souvent parmi les plus vulnérables de notre société".

"Le ministre Peeters a été informé des problèmes. La secrétaire d'Etat précédente a entrepris des mesures, mais il reste encore de nombreuses choses à réaliser", admet le ministre via son porte-parole. Le sujet sera mis à l'ordre du jour du gouvernement fédéral, ajoute-t-il.

En novembre, Zuhal Demir avait annoncé un budget de 2,5 millions pour garantir le maintien en service du personnel engagé et recruter 28 équivalents plein temps supplémentaires. La secrétaire d'Etat avait aussi promis des propositions pour le développement d'un nouveau système informatique.

Mais depuis lors, Belga a reçu la confirmation que ce budget n'avait toujours pas été débloqué.

D'après le directeur général de la DG Personnes handicapées, André Gubbels, des progrès ont été accomplis, avec une diminution de moitié de l'arriéré dans le traitement des demandes (d'allocations, d'attestations ou de cartes de stationnement, par exemple). Quelque 12.000 dossiers étaient encore en attente en novembre.

Mais le taux de réponse du centre de contact téléphonique de la DG n'a pas sensiblement évolué, concède M. Gubbels. En octobre dernier, celui-ci s'élevait à 46,8% (33,4% pour les francophones et 83,2% pour les néerlandophones), d'après ses chiffres.

Des pourcentages qui ne reflètent pas grand chose car, chaque fois que la ligne sonne "occupé", ce qui est généralement le cas, le téléphone est considéré comme décroché, nuance le fonctionnaire du SPF Didier Coeurnelle, qui dénonce de longue date la situation. En réalité, sur environ 15.000 appels par jour, à peine 1.000 reçoivent une réponse, estime-t-il "à la grosse louche".

Le centre de contact permet aux personnes handicapées de signaler un problème avec l'octroi du tarif social gaz et électricité, un changement de numéro de compte, un décès, un changement de situation familiale ou encore la perte de documents.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
Matin Première
en direct

La Première Bxl

Matin Première