Deux nouvelles écoles secondaires pourront être créées à Genappe

Deux nouvelles écoles secondaires pourront être créées à Genappe
Deux nouvelles écoles secondaires pourront être créées à Genappe - © Tous droits réservés

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a donné son feu vert, mercredi, à la création de deux nouvelles écoles de l'enseignement secondaire à Genappe. Il s'agit d'un côté d'un projet porté par l'asbl Nespa (Nouvelle école secondaire à pédagogie active), qui regroupe des parents voulant que leurs enfants fréquentent une école de pédagogie active dans le centre du Brabant wallon. Le collège archiépiscopal Père Damien est lui initié par le réseau d'enseignement libre catholique.

Genappe fait partie des communes du Brabant wallon situées en "zone d'enseignement en tension démographique", reconnues en avril dernier par le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

L'asbl Nespa, qui regroupe des parents et des enseignants, travaille depuis plus de deux ans sur un projet de création d'une école secondaire à pédagogie active sur le site de l'ancienne sucrerie de Genappe.

Quatre classes de première

Le feu vert donné ce mercredi devrait permettre à l'asbl d'organiser une première rentrée dès septembre 2018, pour quatre classes de 1ere secondaire, sur un terrain mis temporairement à disposition par la ville de Genappe.

Le dossier Collège Père Damien, lui, était porté par l'enseignement libre catholique et d'aucuns redoutaient une mise en concurrence des deux projets.

Mais plutôt que de choisir, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles les a validés tous les deux. A terme, ces deux nouvelles écoles pourraient s'installer sur le site de l'ancienne sucrerie

Pour le cdH brabançon wallon, la décision de la Fédération Wallonie-Bruxelles est un "accord historique" qui porte à trois le nombre de nouvelles écoles créées en Brabant wallon en quelques années, après le collège Da Vinci de Perwez.

 


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK