Deux jihadistes belges meurent en Syrie, dont le travailleur de Doel

Illustration: la ville d'Alep, en Syrie
Illustration: la ville d'Alep, en Syrie - © Fadi al-Halabi

Deux combattants jihadistes belges ont à nouveau perdu la vie en Syrie. L'un d'eux est Ilyass Boughalab, âgé de 26 ans, qui a eu accès à la centrale nucléaire de Doel, où il a travaillé pendant des années en tant que technicien jusqu'à son départ en novembre 2012 pour la Syrie, révèlent plusieurs quotidiens néerlandophones jeudi.

Ilyass Boughalab, originaire de Borgerhout et prévenu au procès Shariah4Belgium, qui a lieu actuellement à Anvers, est décédé en mars dernier. Mais la nouvelle de son décès n'a été rendue publique que ce mercredi.

En Syrie, son nom de combattant était Abu Ubayda al-Mahgribi ou Jarah al-Beljiki.

Quant au second jihadiste mort en Syrie, on ne connaît que son nom de combattant : Abu Yahya al-Beljiki.

Ilyass Boughalab a travaillé pendant trois ans en tant que technicien pour la société Vinçotte de Wilrijk, qui fournit des certificats de conformité et mène des inspections afin de vérifier si la centrale répond aux normes. Il avait ainsi accès à la zone sécurisée de Doel, soit l'endroit où se trouve le réacteur nucléaire.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK