Deux des anciens Sea King militaires sauvés et rachetés par une association britannique

Deux des anciens Sea King militaires sauvés et rachetés par une association britannique
Deux des anciens Sea King militaires sauvés et rachetés par une association britannique - © KURT DESPLENTER - BELGA

Deux des hélicoptères Sea King retirés du service l'an dernier par l'armée vont revoler après avoir été rachetés par une association britannique, a indiqué lundi l'une des chevilles ouvrières de ce projet de conservation, Brecht Vandecasteele.

L'association Historic Helicopters, installée à Chard Equestrian, dans le Somerset (sud-ouest de l'Angleterre), a fait une offre pour racheter deux des trois Sea King mis en vente par la Défense - qui a terminé en mars 2019 le remplacement de ces appareils, utilisés par la 40e escadrille de Coxyde, par des NH90 Caïman.

Cette offre a été acceptée la semaine dernière par le ministère de la Défense et le ministre, Philippe Goffin, car étant la plus élevée, a expliqué Brecht Vandecasteele, qui est "opérateur de cabine" au sein de la 40e escadrille, avec à son actif des milliers d'heures de vol sur Sea King Mk48 et NH90.

Historic Helicopters sera prochainement le propriétaire des deux appareils, immatriculés RS-02 et RS-04 et stockés sur la base de Coxyde.

"Une fantastique nouvelle, le Sea King (RS-04) va revoler", a affirmé M. Vandecasteele, cité lundi par plusieurs journaux flamands.

Il a expliqué à l'agence Belga que l'offre de l'association britannique avait finalement porté sur les deux appareils - contre un envisagé au départ - pour la rendre "plus forte".

L'association britannique possède déjà une flotte de cinq hélicoptères ayant volé pour la Royal Navy ou pour la Royal Air Force (RAF): un Westland Whirlwind HAR10, deux Westland Wessex HU5, un Sea King HAR3 et un Sea King HC4. Elle compte, après révision et transfert Outre-Manche, faire revoler les deux appareils. Elle devra toutefois encore régler les derniers détails avec le ministère de la Défense.

Historic Helicopters aura ensuite, contractuellement, trois mois pour faire partir les deux Sea King de la base. "Soit avant la fin de l'année", a souligné M. Vandecasteele, le passionné qui a joué intermédiaire dans cette vente.

L'objectif de l'association de préservation du patrimoine aéronautique est de présenter l'un des appareils en vol lors de l'édition 2021 du meeting aérien Royal International Air Tattoo (RIAT), qui se tiendra en juillet prochain à Fairford, dans l'ouest de l'Angleterre, puis en septembre 2021 lors du meeting organisé par l'aéroclub Sanicole à Hechtel-Eksel (Limbourg).

42 ans de carrière

La composante Air a retiré le 21 mars 2019 le dernier de ses cinq Sea King, après plus de 42 ans de carrière - ils étaient arrivés à Coxyde le 8 novembre 1976 en formation de Grande-Bretagne, où ils ont été construits. Ces hélicoptères avaient effectué près de 60.000 heures de vol, sont intervenus à 3.309 reprises lors d'appels d'urgence et ont sauvé environ 1.757 vies humaines, souvent dans des conditions difficiles pour les membres d'équipage.

Les Sea King de la 40e escadrille, vedettes de la série télévisée "Windkracht 10" de la chaîne de télévision publique flamande VRT, sont aussi intervenus lors de l'incendie de l'hôtel Switel d'Anvers - quinze morts le 31 décembre 1994 lors d'un réveillon du Nouvel An et des blessés graves à transporter au centre des grands brûlés de l'hôpital militaire Reine Astrid (HMRA) de Neder-Over-Heembeek - et lors de l'explosion d'un gazoduc le 30 juillet 2004 à Ghislengien (24 morts et 132 blessés, dont de grands brûlés).

Un appareil, le RS-01, se trouve au Musée de l'Air à Bruxelles depuis décembre 2008. Le RS-03 a été acquis par la commune de Coxyde pour servir de monument et le RS-05 sert désormais de matériel didactique aux élèves du Centre de formation aéronautique flamand (Vloc) à Ostende.

Une journée en Sea king, dans l'émission "Au Quotidien" en 2007

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK