Des sans-papiers manifestent contre "la mauvaise blague" de la régularisation

La manifestation des sans-papiers
La manifestation des sans-papiers - © Belga (Julien Warnand)

Une petite centaine de sans-papiers se sont réunis vendredi après-midi devant l'Office des étrangers pour dénoncer "la mauvaise blague" que constitue la campagne de régularisation de 2009.

Le collectif Sans-papiers Belgique, organisateur de la manifestation, brocarde les critères établis pour accorder la régularisation aux sans-papiers. Ainsi, il dénonce le fait que les demandeurs d'asile doivent prouver qu'ils ont fait des "tentatives crédibles" pour se faire régulariser.

La régularisation via le permis de travail présente des dangers aussi, estime le collectif. Le demandeur d'asile doit présenter une promesse d'engagement à l'Office des étrangers pour obtenir un permis de travail B. "Mais le travailleur risque alors de tomber sous la coupe de son employeur, auquel il sera redevable de son permis B", explique Anas Salih, porte-parole du collectif. "Sachant que le permis de travail B doit être renouvelé chaque année et au moins pendant trois ans, le travailleur peut être amené à accepter des conditions de travail pourtant inacceptables."

Seuls 775 permis de travail B auraient d'ailleurs été délivrés lors de cette campagne de régularisation, selon le collectif. Le traitement des dossiers aurait également pris un retard certain, qui ne pourra être rattrapé que dans trois ans environ, selon Anas Salih.

Le collectif Sans-papiers Belgique, créé il y a trois mois, ambitionne de devenir une plate-forme nationale réunissant les associations qui luttent pour les droits des sans-papiers.

Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK