Militaires en congé pour économies: "C'est faux" répond Pieter De Crem

Les militaires obligés de prendre congé pour des raisons d'économie
Les militaires obligés de prendre congé pour des raisons d'économie - © Belga

Le ministre de la Défense Pieter De Crem a démenti mardi que la Défense nationale impose parfois à des militaires de prendre congé pour pouvoir réaliser des économies de chauffage dans des bâtiments ainsi inoccupés, comme évoqué par le syndicat libéral dans Het Laatste Nieuws.

Dans ce journal, les syndicats de la Défense se montrent particulièrement inquiets vis-à-vis des nouvelles mesures d'économies prises sur des "besoins de base", comme l'eau et l'électricité. "Des militaires sont même obligés de prendre congé, comme ça la Défense peut fermer pendant au moins une semaine le chauffage lorsqu'il fait froid", affirme Erwin De Staelen du SLFP Défense. "Les militaires ont pourtant les mêmes droits que les autres travailleurs dans ce pays. Mais on écrase ces droits sous prétexte qu'ils ne 'peuvent pas faire grève'. Ce n'est plus possible."

Les soldats sont nombreux à se plaindre de problèmes d'hygiène parce que les douches sont fermées. Selon les militaires, les seuls endroits accessibles pour qu'ils se lavent sont de plus en plus souvent dans les complexes sportifs, avec des files d'attente à la clé. Dans d'autres lieux, il serait également impossible d'allumer la lumière car la Défense souhaite faire des économies sur sa facture d'électricité.

Réponse de Pieter De Crem

"C'est absolument faux", a réagi mardi Pieter De Crem interrogé par la VRT. Selon le ministre, le syndicat libéral tente par ces affirmations un jeu politique en vue du scrutin de dimanche.

Dans les colonnes de Het Laatste Nieuws, la Défense démentait déjà la critique. "Nous n'avons jamais obligé des militaires à prendre congé pour réduire nos frais de mazout. Nous n'intervenons que si le nombre d'heures supplémentaires est trop important, mais cela n'a rien à voir avec les coûts énergétiques".

D'après Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir