Des masques en tissu pour l'enseignement attendus en fin de semaine

Des masques en tissu pour l'enseignement attendus en fin de semaine
Des masques en tissu pour l'enseignement attendus en fin de semaine - © martin-dm - Getty Images

La Fédération Wallonie-Bruxelles a commandé la semaine dernière 1,5 million de masques en tissu dont une première livraison de 500.000 masques est prévue pour la fin de cette semaine, a exposé lundi en commission du Parlement de la FWB le ministre-président, Pierre-Yves Jeholet.

Cette première livraison devrait entre autres être destinée aux écoles, qui connaitront une première rentrée le lundi 18 mai. L'objectif est en effet de fournir deux masques en tissu à chaque membre du personnel enseignant et aux élèves qui reprendront alors le chemin de l'école pour un ou deux jours par semaine, soit ceux de 6e primaire et de dernière année du secondaire.


►►► À lire aussi : La FWB s'apprête à distribuer près de 2000 PC aux réseaux d'enseignement


Les services d'inspection de l'enseignement se chargeront de la distribution des masques pour ce qui est de l'enseignement obligatoire.

"Le solde, soit un million de masques, sera livré une semaine plus tard", précise encore Pierre-Yves Jeholet, interrogé sur le sujet par la députée PS Fatima Ahallouch.

Une taskforce a été mise sur pied, en charge de l'approvisionnement en matériel divers dans le cadre du déconfinement pour les services de la FWB. Des représentants de tous les cabinets ministériels de Communauté française s'y retrouvent, ainsi que de l'ONE, entre autres. Elle doit veiller à faire parvenir masques, gel et autres aux services du ministère, de l'enseignement, de l'aide à la jeunesse, de l'ONE, de la RTBF, du CSA, de l'Ares, de WBE, etc.

Parallèlement aux masques en tissu, une commande de 150.000 litres de gel hydro-alcoolique a eu lieu (livraison attendue à la mi-mai). 197.000 masques chirurgicaux ont quant à eux déjà été livrés la semaine dernière, a exposé le ministre-président.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK