Des majorités absolues avec 40% des voix: aux communales, on conserve une méthode qui favorise les grosses listes

A Wavre,  la liste CH+ (tendance cdH), qui a obtenu deux sièges, a officiellement demandé un recomptage des suffrages, via un courrier au gouverneur de la province du Brabant wallon. Il faut dire que le siège perdu par cette liste tiendrait à six petites voix, au profit de la liste du Bourgmestre... qui  sans ce siège perdrait sa majorité absolue.

Beaucoup se sont étonnés que cette majorité absolue (16 conseillers sur 31) ait d'ailleurs été obtenue avec seulement... 40,6% des voix! Par contre, une liste comme Wachou, pour qui un électeur wavrien sur 30 a voté, n'obtient... aucun des 31 sièges attribués.

Comment expliquer cela? Simplement à cause du système de répartition des sièges pour les élections communales, appelé "méthode Imperiali". Une méthode appliquée depuis 1921, et qui a pour effet de favoriser les grandes listes par rapport à la "clé D'Hondt", utilisée pour toutes les autres élections.

Leur principe est très similaire: avec la clé D'Hondt, le nombre de voix obtenu par chaque liste est successivement divisé par 1, 2, 3, etc. On considère les quotients ainsi obtenus, par ordre de grandeur décroissante jusqu'à concurrence du nombre de sièges à pourvoir,   le dernier quotient étant le diviseur électoral. Chaque liste obtient autant de sièges que le total des voix recueillies comprend ce diviseur. Chaque liste obtient autant de sièges que de nombre de quotients retenus. Le système Imperiali fonctionne de même, mais là le chiffre est successivement divisé par 2, 3, 4, etc. (mais pas par 1), et à classer les quotients par ordre d'importance décroissant.

Une différence qui semble minime, mais cette différence de premier diviseur et le fait de reprendre tous les quotients, a en fait une grande importance: c'est que le système Imperiali favorise les listes ayant obtenu le plus grand nombre de voix.

Et cela a une grande importance. Ainsi pour Wavre, avec le système Imperiali, on a obtenu cette répartition: 

Si on avait appliqué le système D'Hondt, qui rappelons-le est en vigueur pour toutes les autres élections (provinciales, régionales, fédérales, européennes), on aurait au contraire la situation ci-dessous: la liste du bourgmestre n'aurait pas la majorité, puisqu'elle n'obtiendrait que 14 sièges au lieu de 16, ces deux sièges "perdus" étant obtenus par la liste CH+ (3 sièges au lieu de 2) et la liste "fantaisiste" Wachou.

Le même phénomène se verrait dans des majorités apparemment plus confortables en sièges, mais qui ont en fait obtenu moins de 50% des voix.

Ainsi, avec la méthode Imperiali, le Parti Socialiste a obtenu à La Louvière une très confortable majorité de 24 sièges sur 43, avec la répartition suivante

Avec la clé D'Hondt, plus de majorité absolue pour le PS, qui n'aurait plus que 20 sièges au lieu des 24 avec la méthode Imperiali. Ecolo obtiendrait 3 sièges au lieu de 2 et surtout, les "petites listes" DéFI, Cum Lupis (liste citoyenne) et PP obtiendraient chacune un siège auquel elles n'ont pas eu droit à cause d'Imperiali.

Mons peut-être pas en mieux, mais en plus diversifié

Même phénomène à Mons, où avec 44% des voix, le PS d'Elio Di Rupo et Nicolas martin obtient une majorité étriquée de 23 sièges sur 45.

Ici aussi, le PS perdrait sa majorité absolue en changeant de méthode, passant de 23 à 21 sièges, mais ce n'est pas le Mons en Mieux! de Georges-Louis Bouchez qui en bénéficierait mais bien ici aussi les petites listes: le PTB, 4 au lieu de 3 sièges, Agora-CDH, 3 au lieu de 2 et le PP qui en obtiendraient un.

Bien sûr, on voit un des dangers de l'application de cette méthode sans le seuil des "5%" qui prévaut aux fédérales: c'est que des partis extrêmes pourraient ainsi obtenir des sièges aussi...

A Charleroi, le PS sans majorité, mais LA DROITE avec un siège

Ce serait d'ailleurs le cas à Charleroi, où là aussi le PS perdrait sa majorité absolue, passant de 26 à 23 sièges sur 51, mais où ceux-ci aboutiraient dans les escarcelles d'ECOLO (4 au lieu de 3), du PP (2 au lieu d'1)... et de LA DROITE

C'est pourtant pour assurer une meilleure représentation des opinions dans les conseils communaux qu'ECOLO avait déposé en 2016 au parlement wallon une proposition d'appliquer la clé D'Hondt aussi aux communales, rejetée à l'époque par la majorité PS-CDH (mais approuvée par le MR).

Plus tard, quand le CDH a fait le tour des partis pour une meilleure gouvernance, la proposition faisait partie du catalogue commun de 43 mesures de DéFI et d'ECOLO. Mais elle n'a finalement pas été intégrée par la majorité MR-CDH au code de démocratie locale, bien que les réformateurs en avaient soutenu le principe en 2016....

Archive : Soir Première 16/10/2018

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK